Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Salaires : l’augmentation s’impose !

mardi 27 septembre 2005

Le Ministre de la Fonction Publique vient d’annoncer que s’ouvriront des discussions salariales pour 2006... début novembre. Des réunions techniques auraient lieu début octobre. En les repoussant au delà du débat budgétaire, le ministre cherche à « reculer » les échéances et à gagner du temps.

A l’évidence, l’ampleur et la force de la journée de grève du 4 octobre pèseront sur les discussions.

L’érosion de la valeur du point d’indice :

La valeur du point d’indice, commune à tous les fonctionnaires, est la seule référence qui permette de mesurer l’évolution de son pouvoir d’achat sans tenir compte des effets liés au déroulement de carrière (promotions, intégration PE...).

Depuis 1982, cette valeur ne tient plus compte de l’évolution des prix et ne cesse de décrocher du coût de la vie. Le retard depuis 2000 est d’au moins 5%. : 10,3% d’inflation pour une progression de 5,3 % des salaires.

Les mobilisations du 20 janvier et du 10 mars 2005 ont obligé le gouvernement à concéder ce qu’il avait jugé impossible quelques semaines plus tôt, une augmentation de 1,8% pour 2005 ce qui correspond au niveau prévisionnel de l’inflation.

L’érosion de notre pouvoir d’achat est aggravée par :
- le remboursement des frais de déplacements insuffisant,
- des frais d’équipement professionnels à la charge des personnels

P.-S.

Sur 30 pays membres de l’OCDE, la France se classe à la 21ème place concernant le salaires moyen des enseignants.

Par ailleurs, le temps de classe des maîtres du 1er degré se situe dans la fourchette haute (936 heures en France), la moyenne des pays de l’OCDE étant de 795 heures.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr