Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actualités départementales 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

23 janvier 2013 : Audience du SNUipp 36 au DASEN de l’Indre

jeudi 24 janvier 2013

Le projet de loi sur la refondation de l’école a été présenté le 23 janvier en conseil des ministres. A cette occasion, le SNUipp-FSU a organisé dans tous les départements des actions afin d’interpeller les représentants de l’état sur les questions éducatives.

Dans ce cadre, le SNUipp-FSU 36 a été reçu par le DASEN [1] (ex IA), nous lui avons demandé quelques éclaircissements sur l’organisation des Aides Pédagogiques Complémentaires et lui avons exposé qu’en matière de carte scolaire, le compte n’y est pas !

CARTE SCOLAIRE
N’oublions pas nos postes disparus...

Depuis 10 ans, le département a perdu l’équivalent de 135 postes dans l’Indre ! Ces calculs, effectués par le SNUipp36, n’ont pas été contredis par le DASEN.

En matière de carte scolaire, le chemin en donc encore loin pour revenir à une situation non dégradé.

Outres les 59 classes qu’il faudrait réouvrir, n’oublions pas les 30 postes de RASED disparus, les 7 postes de remplaçants évaporés, les postes spécifiques ZEP, les AML-TICE...

La carte scolaire en l’état actuel, en retirant 9 postes pour une perte de 239 élèves l’année prochaine (Soit 1 poste pour 26 élèves) correspond à un maintien de la situation, pas à un mieux disant pédagogique !

SNUipp Le SNUipp 36 n’est pas dupe et a signifié que nous attendions mieux de la part du gouvernement pour sortir de la situation d’enseignement fortement dégradé que nous subissons depuis de nombreuses années.

Aides Pédagogiques Complémentaires

Alors que le Aides Personnalisées disparaîtront à la fin de cette année scolaire, les Activités Pédagogiques Complémentaires remplaceront une partie de celles-ci (36h d’APC prises sur le 60h d’AP).

Ces APC ne devront pas être exécutées avec plus de la moitié de la classe et développer des compétences inscrites au projet d’école.

En matière de contenu et de répartition des horaires, c’est le conseil des maîtres qui proposera un projet qui devra être validé par l’IEN. Ces APC se dérouleront pendant le temps d’accueil péri-éducatif de la fin de journée, sur des tranches horaires d’½ h minimum.

SNUipp Le SNUipp-36 s’est assuré que les équipes pédagogiques n’auront pas à être tributaire des activités proposées par les municipalités pendant ce même temps. Nous resterons vigilant à ce que cela reste ainsi sur tout le territoire de l’Indre.

Semaines de 4j ½

Les maires ont jusqu’au 31 mars pour se prononcer sur le passage à 4j ½ en 2013 ou 2014. Le passage aux cours le mercredi matin provoquera un arrêt de l’école à 15h30 (sauf dérogation), ce qui occasionnera l’organisation par les municipalités d’activités jusqu’à 16h30.

Les élèves ne seront pas tenus d’y participer, mais les mairies devront organiser un accueil gratuit pour tous les enfants qui le souhaiteraient.

SNUipp Le SNUipp 36 a déploré que les conseils d’école ne soient pas plus partie prenante dans le processus de décision.

Notes

[1] Directeur Académique des Services de l’Education Nationale

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr