Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

L’éducation, un droit pour toutes les filles aussi

vendredi 8 mars 2013

L’Internationale de l’éducation et trois autres organisations syndicales internationales interpellent l’ONU à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

« Intégrer le principe de l’égalité des genres dans les programmes scolaires, notamment en mettant l’accent sur la prévention de la violence », c’est là une des 15 propositions que portent quatre organisations internationales de syndicats alors que se déroule à New-York la 57e session de la Commission de la condition de la femme de l’ONU. La CCF a débuté sa réunion le 4 mars et l’achèvera le 15 avec comme point d’orgue le samedi 8 mars, Journée internationale relative aux droits des femmes. La Confédération Syndicale Internationale (CSI), l’Internationale des Services publics (ISP), la fédération syndicale mondiale UNI et l’Internationale de l’éducation, dont le SNUipp-FSU est membre, participent à cet événement par le biais d’une forte délégation comptant 85 femmes syndicalistes originaires de 25 pays. Les proposition de ces organisations syndicales internationales portent sur le respect du droit des femmes, sur leur autonomie économique, sur l’arrêt des violences dont elles sont victimes au foyer, au travail ou ailleurs, sur leur place dans les entreprises mais aussi sur la ratification par tous les pays membres de l’ONU des conventions internationales liées aux droits des femmes.

Un combat de longue date pour l’IE

« La violence à l’égard des femmes et des filles à l’école et dans d’autres établissements d’enseignement, notamment dans les zones rurales éloignées, entrave le développement éducatif, psychologique et social des étudiantes », rappellent les organisations. Elles soulignent également que les filles qui en sont victimes « sont plus susceptibles d’être isolées socialement, déprimées, et de manquer d’intérêt pour l’école » et que ces situations influent « sur la qualité de leurs apprentissages ». Pour l’Internationale de l’éducation la scolarisation des filles est un combat de longue date, s’inscrivant dans les objectifs de l’éducation pour tous. L’organisation a par le passé affirmé plusieurs principes au travers de diverses publications : « Les établissements scolaires doivent être des havres de paix » (2011), « Donnons une chance aux filles : éliminons le travail des enfants » (2009), « construire un environnement scolaire sûr pour tous » (2007).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr