Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Une liste à l’image de la profession ... paroles de candidats

mardi 8 novembre 2005

JPEG - 51.5 ko
Françoise Barrault

Membre du RASED et siégeant au CTPD, nous dénonçons le manque de personnel spécialisé formé. Les moyens de fonctionnement des personnels des RASED, des CCPE(remboursement des frais de déplacement) ne cessent de décroître. Les RASED n’ayant plus les moyens de remplir correctement leurs missions, vers qui nos collègues pourront-ils se tourner afin de permettre aux enfants de dépasser leurs difficultés de plus en plus lourdes ? Nous sommes vigilants sur le dossier du Programme de Réussite Educative, car on peut craindre que la réalité de ce programme ne soit pas à la hauteur des espoirs que nos collègues pourraient y avoir mis.

Françoise BARRAULT, CTPD-Maître G RASED-ZEP CHÂTEAUROUX

JPEG - 53.4 ko
Erik Sarribouette

Brigade décharge ( sur des compléments de service de temps partiels et de direction), je suis particulièrement préoccupé par la régression (suppression des mercredis, samedis et dimanches)qui s’abat sur l’ISSR (Indemnité Spéciale de Sujétion pour Remplacement) alors que tout fonctionnaire de l’État a droit à des frais de remboursement lors de ces déplacements. Le SNUipp-FSU a toujours été en première ligne pour défendre ces droits et en tant qu’élu à la CAPD, je m’impliquerai de même pour que de tels droits soient respectés.

Erik SARRIBOUETTE, élu CAPD-CDAS brigade ARDENTES

JPEG - 51.4 ko
Jean-Charles Paillard

L’école maternelle française est en danger, longtemps citée comme une exception enviée dans les autres pays d’Europe, elle est aujourd’hui délaissée, décrédibilisée par son administration. Les effectifs sont de plus en plus excessifs, les »2 ans »de moins en moins accueillis et non comptabilisés dans les effectifs, la Maternelle servant de réservoir pour les suppressions de poste. La Maternelle doit rester une école de qualité. Défendons la en votant SNUIPP !

Jean-Charles PAILLARD, élu CAPD directeur maternelle ISSOUDUN

JPEG - 50.4 ko
Luc Favre

Tout au long de notre carrière, la formation continue est un droit et la condition essentielle d’une actualisation des savoirs. Elle devrait permettre aux prof stagiaires de débuter en douceur dans le métier et aux titulaires que nous sommes de répondre aux interrogations que nous nous posons légitimement, tout au long de notre carrière. A l’heure où les budgets de FC ont baissé de 70% en 5 ans, il est plus que jamais important d’être présent sur ce terrain afin de faire valoir nos droits.

Luc FAVRE, Conseil de Formation adjoint élémentaire SAINT AOÛT

JPEG - 48.1 ko
Jean Annequin

Au sein du CTPD, nous intervenons régulièrement dans le cadre des points présentés(écoles rurales, intégration, emplois...) : nous dénonçons et remontons les inquiétudes exprimées par les collègues. Le seul rôle consultatif de la CTPD est trop réducteur : les argumentations syndicales, fondées sur les situations concrètes de terrain, doivent être prises réellement en compte dans toutes les décisions.

Jean ANNEQUIN, CTPD-CDEN directeur élémentaire POULIGNY NOTRE DAME

JPEG - 51.4 ko
Benoît Peyhardi

Un remplaçant doit s’investir dans des projets éducatifs et pédagogiques validés par l’administration, mais du jour au lendemain, l’administration fait le choix financier de vous retirer de ce poste pour y affecter un autre remplaçant qui coûtera moins cher en frais de déplacement. La question du remplacement est un sujet que nous dénonçons régulièrement en CAPD.

Benoit PEYHARDI, élu CAPD ZIL EGUZON

JPEG - 50.8 ko
Bruno Napoleone

En tant que NT2, notre action se concentre sur les PE1 et PE2 ainsi que sur les NT1 et NT2. Cette année, les NT1 et les NT2 n’ont eu aucune formation continue. A l’IUFM, le SNUipp cherche à s’approprier les remarques et attentes des étudiants et des stagiaires afin de proposer des réponses les plus adéquates possibles. Un syndicat comme le nôtre, majoritaire au plan national, se doit de proposer des alternatives à l’image ancienne du syndicalisme se revendiquant essentiellement de services. Nous sommes avant tout un outil de réflexion en mettant en place des actions concrètes tel que les ateliers CAS D’ECOLE et L’UNIVERSITE DES QUATRE SAISONS. Le SNUipp se bat pour conserver une culture syndicaliste indispensable à la transmission de vos réflexions et revendications.

Gaël LESCAUD, NT2 secteur IUFM adjoint Maternelle POULAINE Bruno NAPOLEONE, NT2 secteur IUFM adjoint CLIS ARGENTON

JPEG - 15.8 ko
Nathalie Sionneau

En début de carrière, la direction n’a pas été un choix pour moi, puis c’est devenu une véritable façon d’envisager mon métier. Pour une école à 4 classes, l’enjeu d’une direction d’école est crucial : relations avec les collègues, l’extérieur, les différents intervenants, la municipalité et la Communauté de Communes, l’administration, les parents, les structures de soin... Sans décharge, le fonctionnement par Projets, s’il apporte beaucoup aux enfants, pèse de plus en plus lourd dans l’exercice de mes fonctions. Le SNUipp revendique l’obtention de décharges permettant d’assumer pleinement toutes ces fonctions : au minimum 1 jour pour les écoles de 1 à 4 classes, 1/2 décharge pour celles de 5 à 9 classes et une décharge complète au-delà.

Nathalie SIONNEAU directrice élémentaire AZAY le FERRON

En tant que Maître chargé de classe à l’EREA, je me suis investi depuis plusieurs années au sein de l’enseignement spécialisé ( SEGPA, EREA ...). La prise en charge d’adolescents en difficultés scolaires et sociales m’intéresse tout particulièrement, mais les conditions actuelles (suppression de poste) la rendent de plus en plus difficile.

Jean-Maurice PINEAU, adjoint EREA CHÂTEAUROUX

JPEG - 19.9 ko
Jean-Paul Rabottin

Directeur d’une école maternelle d’application, ma mission de Maître Formateur à l’IUFM me permet d’intervenir sur la formation initiale des PE pour tout ce qui concerne la spécificité de l’école maternelle, qui a mon sens , n’est pas suffisamment présente dans les programmes des IUFM. 

Jean-Paul RABOTTIN, Maître formateur directeur maternelle d’application CHÂTEAUROUX

JPEG - 53.3 ko
Sophie Perfetti

Se donner les moyens de réussir l’école en augmentant le nombre de remplaçants qui permettrait de répondre aux congés maternité de plus en plus nombreux, mais également de fournir une aide ponctuelle dans des classes chargées ou/et à niveaux multiples. Le SNUipp a été, le premier, à défendre l’idée du « plus de maîtres que de classes » conjuguée à une baisse des effectifs : voilà un gage de réussite !

Sophie PERFETTI, ZIL NEUVY SAINT SEPULCHRE

NT1 et actuellement directrice de 2 classes, ce poste était mon premier vœu car il me paraît très important de ne pas oublier les écoles de campagne. J’ai demandé ce poste avec une amie NT1 également. Passé le premier rush de la rentrée, on a pu commencer à mettre en place divers projets autour de l’ouverture culturelle, ce qui nous tenait fort à cœur.

Sophie GRENON, NT1 directrice élémentaire PAUDY

JPEG - 53.4 ko
Brigitte Nicolas

Etre membre du CTPD et du CDEN permet de défendre tous les dossiers découlant du budget de l’EN, dont la carte scolaire. Chaque situation dont nous prenons connaissance en amont est débattue sous l’angle technique au CTPD, puis politique au CDEN (élus, parents). De même toute évolution structurelle ou quantitative de postes passe par ces instances. Nous revendiquons un budget de l’état à la hauteur des ambitions que notre école est en droit d’attendre.

Brigitte NICOLAS, CTPD-CDEN adjoint maternelle DEOLS

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr