Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

infos pratiques à destination des M2

vendredi 20 décembre 2013

quelques informations sur : la rémunération, les heures supp, les indemnités...

Pour l’année de Master 2 :

Rémunération :

854 euros brut mensuel (desquels il faut déduire les cotisations sociales) pour effectuer un tiers temps dans les écoles. Cette rémunération est compatible avec l’attribution des bourses sur critères sociaux.

Heures supplémentaires :

C’est la circulaire n°2013-079 du 23 mai 2013 (cadre de recrutement et d’emploi des candidats admissibles de la session exceptionnelle 2014) qui définit les règles de paiement des heures en sus du tiers-temps. Cette circulaire stipule bien que "chaque heure d’enseignement au-delà du tiers de service fera l’objet d’une majoration forfaitaire mensuelle de leur rémunération brute de base" dont le montant est pour les PE de 63,28€. Chaque heure en sus ne vaut pas 63,28€ par heure supplémentaire effectuée mais 63,28€ par mois. Par exemple, si vous faîtes 10h/semaine, soit une heure de plus que le tiers temps, vous toucherez 63,28€ par mois en plus.

Supplément familial de traitement :

Tout est prévu pour que les M1 et M2 n’y aient pas droit malheureusement (idem pour l’indemnité de résidence) car, bien qu’agents publics recrutés sur la base du décret 86-83, ils sont payés sur la base d’une rémunération forfaitaire ; or, le décret SFT prévoit que : Le droit au supplément familial de traitement, au titre des enfants dont ils assument la charge effective et permanente à raison d’un seul droit par enfant, est ouvert aux magistrats, aux fonctionnaires civils, aux militaires à solde mensuelle ainsi qu’aux agents de la fonction publique de l’Etat, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière dont la rémunération est fixée par référence aux traitements des fonctionnaires ou évolue en fonction des variations de ces traitements, à l’exclusion des agents rétribués sur un taux horaire ou à la vacation. Dans un courrier du ministère aux recteurs du 17 juillet 2013, on lit en effet que, ’’en tant que contractuels non indiciés, ils n’ont droit ni au SFT ni à l’Indemnité de Résidence.’’ Indemnités ZEP Dans un courrier du ministère aux recteurs du 17 juillet 2013, on lit en effet que, « il est recommandé, dans toute la mesure du possible, de ne pas affecter les admissibles contractuels dans les écoles ou établissements scolaires les plus difficiles (circulaire du 23 mai 2013). Les admissibles qui seraient toutefois affectés dans un établissement classé ZEP ou ECLAIR sont éligibles à l’ISS ZEP ou l’IS ECLAIR part fixe au prorata du temps de service et le cas échéant à l’ISS ECLAIR part variable. »

CESU (Chèque emploi service universel) :

Vous pouvez y adhérer. Procédure de démission pour les M2 contractuels Les textes disent : "Les agents contractuels informent l’autorité signataire du contrat de leur intention de démissionner par lettre recommandée avec demande d’avis de réception. Les agents sont tenus, dans ce cas, de respecter un préavis dont la durée est de : 1° Huit jours pour les agents qui ont moins de six mois de services ; 2° Un mois pour ceux qui ont au moins six mois et au plus deux ans de services ; 3° Deux mois pour ceux qui ont au moins deux ans de services." Décret n°86-83 du 17 janvier 1986

Pour votre année de PES en 2014-2015

Affectation :

Vous serez affectés dans un des départements de l’académie selon le rang du concours. Il se peut donc que certains d’entre vous ne soient pas PES dans le département dans lequel vous avez été recrutés comme contractuels. Les délais (plus d’1 an entre les voeux et l’affectation) étant plus longs que d’habitude, des admissibles dont la situation personnelle a évolué entre temps demandent à pouvoir modifier l’ordre des voeux. Les textes officiels ne le prévoient pas mais nous vous conseillons de formuler tout de même votre demande par écrit auprès du recteur en évoquant ces délais exceptionnels.

Formation :

Il n’y a à ce jour aucune information officielle sur l’organisation de leur responsabilité de classe. Il semblerait néanmoins que vous soyez amenés à être en pleine responsabilité.

Rémunération :

Vous serez recrutés directement au 3ème échelon (payés à 100%) comme les dernières promos de PES. Par contre à la même rentrée, il y aura les PES du nouveau concours 2014 qui eux seront recrutés à l’échelon 1 (rémunérés à 100%, avec mi-temps en classe et mi-temps en formation à l’ESPE).

Titularisation :

Les modalités d’évaluation et de titularisation des professeurs des écoles stagiaires sont fixées par l’arrêté du 12 mai 2010. Vous serez évalués selon les 10 compétences et pas sur le nouveau référentiel de compétences. Votre tuteur établit un rapport sur lequel s’appuie l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) pour émettre un avis. En cas de difficulté, une inspection peut être réalisée mais ce n’est pas obligatoire. Le jury, composé d’inspecteurs, se prononce sur le fondement du référentiel de compétences après avoir pris connaissance de l’avis de l’IEN. Il est possible d’avoir accès à cet avis ainsi qu’au rapport d’inspection et au rapport du tuteur. Le jury entend en entretien tous les stagiaires qu’il envisage de ne pas proposer à titularisation et transmet ensuite ses propositions au recteur d’académie. Le recteur arrête la liste des stagiaires aptes à être titularisés, celle des stagiaires autorisés à faire une seconde année de stage et celle des stagiaires licenciés. C’est ensuite le Directeur Académique qui titularise les stagiaires validés.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr