Retour accueil

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / Carte scolaire 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Groupe de Travail Académique du vendredi 17 janvier 2014.

dimanche 19 janvier 2014

Le groupe de travail académique est l’instance qui prépare le comité technique académique (CTA). Le CTA aura lieu le mardi 21 janvier 2014, c’est l’instance paritaire durant laquelle seront annoncées officiellement les dotations de postes académiques et la répartition choisie par la rectrice ( et peut être un peu aussi par le ministre en sous-mais mais ça, on ne le dit pas).

Les conditions dans lesquelles se sont déroulés ce groupe de travail sont plutôt inhabituelles puisqu’il a déabord été déplacé, puis annulé puis enfin maintenu MAIS sans la présence du secrétaire général du rectorat, ni d’aucun DASEN. Y étaient présents : 5 membres élus du SNUipp (Sophie Grenon pour l’Indre), 2 élus SE-Unsa et 2 élus SGEN.

Nous avions reçu quelques jours auparavant le document intitulé "projet de répartition des moyens d’enseignement dans le premier degré" qui peut se résumer comme suit :

département 18 28 36 37 41 45
Postes attribués 0 6 0 11 1 22
Variation du nombre d’élèves -244 198 -266 246 -55 613
P/E (taux d’encadrement) 5,49 5,24 5,54 5,03 5,21 5,01
Variation du P/E par rapport à 2013

Passé la satisfaction (on peut le dire quand c’est le cas !) de constater que nous n’avons pas de retrait de poste à proprement parler, nous analysons les dotations : Tout d’abord, le nombre de postes attribués à l’académie a été diminué par 2,5, nous sommes passés de 98 à 40 postes. Nous constatons ensuite que cette répartition des postes est loin d’être équitable, la rectrice n’a pas souhaité égratigner d’avantage l’Indre et le Cher, nous en prenons acte et nous approuvons sa démarche. Cependant, qu’en est-il des 613 élèves supplémentaires du Loiret, département déjà déjà largement en déficit d’enseignants ?? Les P/E de l’Indre et Loire et du Loiret s’approchent dangereusement de 5, valeur jugée critique ! C’est pour cette raison que les élus du SNUipp ont demandé d’avantage de postes pour l’académie, en particulier pour les départements du Loiret, de l’ Indre et Loire et de l’Eure et Loire. AU niveau du département, une telle dotation de postes, ne permettra pas de mettre en place les orientations voulues par le ministère. Des choix devront être faits, le plus de maîtres que de classe, la scolarisation de moins de trois ans, ne resteront cette année encore qu’utopie ! Autre ambition honorable du ministère, essayer d’améliorer les conditions d’apprentissage et d’enseignement des zones d’éducation prioritaires détail ici Nous avons appris lors de ce GTA que parmi les 100 zones d’éducations prioritaires choisies pour entrer dans le dispositif REP+ à la rentrée2014 (sorte d’échantillonnage test), il y aurait 3 ZEP de l’académie. Ce seront PMC de Chartres, Rabelais de Blois et Rosa Parks de Châteauroux. Ce dispositif est bien sur une bonne chose, et si Rosa Parks a été choisi (par des critères auxquels nous n’avons malheureusement pas eu accès), nous estimons que c’est une bonne chose pour les élèves et leurs enseignants. Mais, car il y a un mais, ce dispositif demande lui aussi des postes, en effet, le fait de libérer 1 journée par mois chaque collègue de ce réseau d’éducation prioritaire demandera, pour le premier degré, l’équivalent de 2 postes au département.... Cruel dilemme que de déshabiller Pierre pour habiller Paul !!
Nous reconnaissons que les intentions de ce gouvernement sont bonnes et que le chemin pris est bien plus rassurant pour l’école que celui choisi par l’ancien gouvernement. Mais, l’essai est loin d’être transformé.... se donner les moyens de réussir la refondation de l’école passe aussi par un budget ambitieux, même si ce n’est pas la tendance actuelle. L’école représente un investissement sur le long terme, au Snuipp, nous voulons croire que ce pari sur l’avenir est possible et qu’il portera ses fruits.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr