Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Renaud Dutreuil

Un ministre indigne et irresponsable

lundi 31 janvier 2005

Nous sommes nombreux à avoir sursauté en apprenant la nouvelle « saillie » du Ministre de la Fonction Publique dans le « Journal du Dimanche ». Ce Ministre de la République confirme si besoin était non seulement son mépris pour les fonctionnaires, sa volonté de les discréditer mais aussi sa politique du mensonge continuel. C’est indigne et irresponsable.

Doit-on y voir le signe d’un Ministre aux abois ? Peut-être. Plus sûrement, celui d’un individu sans scrupule qui joue avec le feu.

Mais qu’il ne compte pas sur nous pour tomber dans le panneau de la provocation grossière. Il semble bien d’ailleurs que le « coefficient de sympathie » du grand-public vis-à-vis de la Fonction Publique et de son engagement dans l’action soit important.

Nous ferons en sorte de le conforter.

Quant à ce Ministre qui le supporte apparemment très mal, on peut se demander s’il peut descendre encore plus bas !

P.-S.

Que cherche le ministre de la Fonction Publique en rappelant dans le Journal du Dimanche ce qui est une évidence, à savoir que les journées de grève font l’objet de retraits de salaire dans la Fonction Publique ? Les personnels de l’éducation nationale sont bien placés pour le savoir : le gouvernement a tout fait pour qu’ils payent le plus cher possible leur mouvement de 2003 alors même que nombre d’entre eux avaient fait preuve de responsabilité, par exemple en assurant les cours de préparation au baccalauréat. On peut se demander si, en enfonçant ainsi une porte ouverte, le ministre essaye de dissuader les agents de participer à un mouvement qui s’annonce bien suivi ou s’il cherche à discréditer les fonctionnaires auprès de l’opinion en suggérant que le recours à la grève ne leur coûterait habituellement rien. Dans les deux cas il s’agit d’une manœuvre peu glorieuse qui peut-être est significative de l’inquiétude du gouvernement devant le mouvement de la semaine prochaine. Renaud Dutreil ferait mieux de négocier au lieu de répéter en matière de salaires les mêmes contre vérités sur l’évolution du pouvoir d’achat et montrer ainsi son refus d’entendre ce que disent les représentants des personnels.

Paris le 16 janvier 2005

G.ASCHIERI, Secrétaire Général de la FSU

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr