Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

carte scolaire : 1° et 2 février : action !

mardi 31 janvier 2006

- POUR L’ÉDUCATION ET LA FONCTION PUBLIQUE
- POUR LES SALAIRES, LA JEUNESSE ET L’EMPLOI

A l’appel de : FCPE, FERC-CGT, FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT

MERCREDI 1er février

Rassemblement pour la tenue du CDEN : 14 heures : Rond-point Deschizeaux ( prés de la préfecture )

Les principales fédérations de la Fonction Publique, toutes les fédérations de l’Éducation Nationale appellent l’ensemble des fonctionnaires à cesser le travail et à manifester

JEUDI 2 FEVRIER

10 heures : Place de la République : à Châteauroux

- Pour stopper l’infernale entreprise gouvernementale de démantèlement du Service Public, de réduction du pouvoir d’achat et de l’emploi public, d’abandon d’une partie de la jeunesse et de l’intérêt général.
- Pour l’école, alors que la démographie en France retrouve les sommets de l’an 2000, la réalité et l’avenir, si rien ne change, c’est beaucoup plus d’élèves par classe à tous les niveaux et de plus en plus d’élèves exclus de la maternelle.
- Au chantage indécent exercé sur les fonctionnaires sur le thème « moins d’emplois pour plus de salaires » succède le beaucoup moins d’emplois, assorti d’une perte de pouvoir d’achat de 1,5 %.
- Pour les jeunes diplômés, à travers la baisse sans précédent des postes aux concours : -4 000 dans le 2nd degré, -1 500 dans le 1er. Le Contrat Première Embauche imposé à la hussarde par le Premier Ministre complétent le tableau pour les jeunes.
- L’égalité des chances est piétinée ; l’évaluation début CE1, l’orientation très précoce au collège... tout se met en place pour trier, exclure et faire de très grosses économies sur le dos des plus faibles.
- Parce que de multiples réactions s’organisent, le Ministère cherche à diviser, à opposer parents et enseignants.

Il n’est jamais trop tard pour s’impliquer et il est des périodes où il ne fait vraiment pas bon rester spectateur.

B.NICOLAS Où, Quand, Comment ? (consignes de grève)

P.-S.

Lettre aux Parents d’Elèves

Le JEUDI 2 FEVRIER sera une journée de grève, à l’appel de l’ensemble des Fédérations de l’Education Nationale et des principales Fédérations de la Fonction Publique.

L’Ecole, le Service Public d’Education, comme le Service Public en général, sont victimes d’attaques sans précédent. Nous sommes engagés dans un combat contre une volonté de démantèlement, contre une logique de renoncement.

Dans l’Indre, comme partout en France, les écoles doivent accueillir des élèves toujours plus nombreux. En quatre années, le département aura scolarisé prés de 300 élèves supplémentaires avec une perte sèche de 53 postes. Dans le même temps, de plus en plus d’enfants de 2-3 ans n’ont pas pu trouver la moindre place à l’école !

Nous n’acceptons pas la dégradation importante des conditions d’accueil et de scolarisation ; nos élèves, vos enfants méritent mieux que cela. Leur réussite dépend des moyens attribués ; ils sont très insuffisants. Le projet de carte scolaire le montre bien. Aujourd’hui une classe maternelle qui n’accueille pas 30 élèves risque une fermeture !

Et pourtant, le Ministère fait le choix de réduire dans des proportions considérables le recrutement des Professeurs des Ecoles et voudrait ne remplacer qu’un départ à la retraite sur deux ! Pure folie !!

Pour toutes ces raisons, parce qu’il s’agit de la réussite de tous nos élèves, de nos conditions de travail et de l’avenir des Services Publics, nous serons donc en GREVE.

Nous savons que vous partagez nos profondes inquiétudes mais aussi notre ambition et qu’ensemble nous parviendrons à faire grandir l’Ecole pour la réussite de tous.

Les enseignants grévistes

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr