Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actions syndicales 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Bilan enquête EVS au 19.09.2017

mardi 19 septembre 2017

Nous avons reçu, pour le moment, 69 réponses sur les deux enquêtes proposées. Merci pour votre participation.

Voici un récapitulatif de vos retours :

• Le nombre de sorties régulières durant la semaine : Le nombre varie fortement en fonction du nombre de classes. Nous avons fait une moyenne du nombre d’élèves bénéficiant d’une sortie à partir de vos réponses. Les élèves peuvent sortir plusieurs fois par semaine, et pour chaque sortie il y a bien une entrée et une sortie sur le temps scolaire, ce qui peut faire plus de 50 passages par semaine… juste pour les sorties prévues !

Nombres de classes 2 3 4 5 6 8 9
Sorties régulières 11 5 6 9 8 9 11

• Le système d’ouverture de l’école : Sur 33 écoles : 25 disposent d’une ouverture par clé, 4 par interphone, 5 par visiophone, 4 par gâchette automatique (plusieurs systèmes d’ouverture peuvent être cumulés sur une même école).

Dans la grande majorité des cas (+ de 25) c’est l’enseignant qui doit quitter sa classe pour ouvrir la porte ou le portail d’entrée. Ainsi se pose la question de la responsabilité et de la surveillance des élèves.

• Plus il y a d’élèves, plus il y a d’appels. Jusqu’à plus de 40 appels par jour... La directrice ou le directeur répond, ou l’EVS quand il est encore présent.

• Le contrôle des absences des élèves : plus de 20 appels à passer par jour aux familles. Les EVS assurent le suivi des présences des élèves mais déjà dans certaines écoles les enseignants doivent s’en charger durant la récréation.

• Les directeurs et directrices estiment (en moyenne) à 7h le temps de travail de direction à reporter sur leur temps personnel. Bien sûr cela est aussi fonction des périodes de l’année (parfois plutôt 5 heures, ou 12 heures !).

• Listing des tâches confiées aux EVS :
-  Gestion des appels téléphoniques
-  Communication par courrier, courriel
-  Gestion des entrées et sorties (taxis, parents, personnel de mairie, livreurs…), sécurité du portail/ de la porte
-  Edition de listes d’élèves
-  Aide pour la coopérative scolaire
-  Photocopies
-  Préparation de matériel pour les professeurs
-  Gestion et animation de la BCD
-  Aide pour les photographies scolaires
-  Distribution des documents, tri pour les classes
-  Vérification/pointage/classement des fiches urgences, renseignements, assurance scolaire,
-  Archivage
-  Suivi des sorties exceptionnelles d’élèves
-  Préparation du matériel pour les élections des représentants des parents d’élèves
-  Suivi de la chaine de surveillance
-  Pointage des réponses des familles
-  Gestion des autorisations (images, sorties)
-  Aide à la préparation des sorties (devis, réservations)
-  Aide à l’encadrement en sortie
-  Aide aux ateliers informatiques
-  Mise en page du journal scolaire
-  Relation avec la mairie
-  Inventaire du matériel
-  Aide pour les spectacles
-  Relevé des présents pour la cantine
-  Traitement de texte/affichages/informations aux familles mise en page
-  Tri du courrier
-  Mises à jour de documents (emploi du temps, tableau des services, utilisation des salles…)

• La suppression des contrats aidés vous ferait-elle renoncer à votre poste : 12 oui, 15 non, 5 peut-être.

Vous avez très nombreux à pointer la difficulté de lier sécurité (Vigipirate) avec la perte de ce type de poste clé pour mener à bien cette mission.

Par ailleurs, vous avez soulevé la question de la responsabilité lorsque l’enseignant est amené à quitter sa classe pour ouvrir une porte, ou pour répondre au téléphone (s’isoler pour certaines conversations).

Vous ne comprenez pas non plus que, suite aux nombreuses années de grève administratives, ayant conduit à la création de ces postes indispensables, ils vous soient retirés sèchement.

Pour finir, vous avez aussi relevé que c’est un énorme gâchis humain (temps d’investissement des directeurs, et non pérennisation d’un emploi) que de devoir former des personnes sur ces postes durant plus d’une année pour ensuite les supprimer.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr