Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Forum Social Local du Berry : 20 et 21 mai 2006

À la Maison d’Expression et des Loisirs d’Issoudun (MELI)

mardi 16 mai 2006

« Les Forums sont" des usines à idées ", des incubateurs, pour de nouvelles initiatives contre la mondialisation libérale »

Après le Forum social mondial (FSM) de Porto Alegre de janvier 2001, qui a montré la force du mouvement alter mondialiste, un processus d’essaimage s’est traduit depuis par une déclinaison à tous les échelons, continentaux, nationaux et locaux des Forums sociaux.

Désormais, une dynamique d’organisation de Forums sociaux locaux (FSL) se développe en France à l’échelon régional et départemental. Aujourd’hui, plus d’une centaine de FSL sont recensés. Ils s’inscrivent dans la continuité du Forum social mondial et dans la perspective du prochain Forum social européen à Athènes.

La FSU, engagée dès le départ dans l’organisation des Forums, veut encourager cette dynamique, l’étendre, l’approfondir et la généraliser, pour favoriser les luttes sociales concrètes qui se déroulent en France et partout dans le monde. Les Forums sociaux constituent en effet, particulièrement à l’échelon local, les lieux où peuvent se rencontrer, dans la durée, un grand nombre d’acteurs d’un territoire : organisations syndicales, associations diverses, mutuelles et coopératives, citoyens...

Ces forums s’inspirent clairement de la Charte des principes de Porto Alegre. Celle-ci définit ce qu’est le Forum social mondial et, par extension, ce que sont les Forums sociaux tenus à d’autres échelons.

Quatre principes dérivés de cette Charte :

  1. la facilitation de rencontres et débats ;
  2. l’incubation de dynamiques sociales ;
  3. le pluralisme et la diversité ;
  4. l’indépendance vis-à-vis des mouvements politiques et des institutions publiques.

I. Le principe de facilitation de rencontres et débats sans prise de position du Forum

Les Forums sociaux, à quelque échelon que ce soit, ont pour fonction d’être des espaces de débats et de rencontres.

Ils ont donc pour objectif de lancer et de maintenir de manière permanente des espaces de débats entre des organisations qui peuvent être très différentes en ayant même entre elles de profondes divergences.

De tels espaces ne peuvent s’établir spontanément et relèvent d’un processus long et complexe. Les forces ainsi rassemblées, venant des horizons les plus divers, ont besoin de temps pour se connaître et se reconnaître afin de constituer des points d’appui pour le développement des mobilisations sociales. Ainsi, les Forums sociaux peuvent amplifier la lutte contre la mondialisation libérale.

II. Le principe d’incubation de dynamiques sociales

Les Forums se veulent avant tout des " usines à idées ", des incubateurs, desquels sont attendues de nouvelles initiatives pour un autre monde. Car le but des Forums est bien de faire croître les luttes sociales en offrant aux participants un cadre adapté.

III. Le principe du pluralisme et de la diversité

Pour la Charte des principes de Porto Alegre (point 9), " Le Forum social mondial sera toujours un espace ouvert au pluralisme et à la diversité des engagements et actions d’instances et de mouvements qui décident d’y prendre part. "

IV. Le principe d’indépendance vis-à-vis des partis politiques et des institutions publiques

Selon la Charte de principes du FSM (point 9), les partis politiques ne sont pas directement parties prenantes de l’organisation ou du contenu des FSL. Ils peuvent néanmoins leur apporter leur sou- tien. De la même manière, les autorités publiques (régions, communes...) peuvent, elles aussi, appuyer les Forums, mais, pas plus que les partis, elles n’interviennent dans leur contenu.

Participants : AMAP, Appel des Cent, Artisans du Monde, Attac Cher-Sud, Attac 36, Collectif 18 du 29 mai, CNT-AIT, Confédération Paysanne, Faucheurs Volontaires, FCPE, Fédération des Œuvres Laïques, Fédération Léo Lagrange, FSU, Ligue des droits de l’Homme, Lundis de la Résistance, Maison d’Expression et des Loisirs d’Issoudun (Meli) , Vigilance OGM36, SGEN/CFDT, Sud Solidaire,,Tremplin...

PROGRAMME

- SAMEDI 20 MAI 2006
- 14h00 : Cérémonie d’ouverture : allocution d’André Laignel (député européen et maire d’Issoudun). avec la participation exceptionnelle de :
- Gérard Filoche : ancien inspecteur du travail, militant syndical et politique, Rédacteur en chef de la revue « Alternative socialiste », auteur de nombreux ouvrages d’analyse économique, politique et sociale dont le fameux « Carnet d’un inspecteur du travail ».
- Michel Husson : économiste, chercheur à l’Institut de recherche économique et social, membre du conseil scientifique d’ATTAC et de la fondation Copernic, auteur d’ouvrages et articles économiques, politiques et sociales. Dernière parution (co-auteur) « supprimer les licenciements »
- Nico Hirtt : co-fondateur de l’Appel Pour une École Démocratique spécialiste de l’enseignement, rédacteur en chef de la revue « l’école démocratique », auteur notamment de « Les nouveaux maîtres de l’école : l’enseignement européen sous la coupe des marchés ».
- Dominique Guibert : Direction nationale de la Ligue Des droits de l’Homme, Animateur de la revue « Homme et liberté »
- Michel Lasserre : membre du conseil scientifique d’ATTAC. Auteurs de plusieurs publications sur le travail, l’emploi, les délocalisations.
- Collectif des EGSAM : Collectif citoyen de défense du système de santé et de l’assurance maladie.

- 14h50 : Ateliers
1 - Emploi précarité, santé
2 - Formation, droit du travail
3 - Mondialisation, délocalisation

- 16h20 : Rencontre avec les intervenants et dédicace de leurs publications.

- 17h20 : Forum Citoyen  Echanges, prises de parole libre sur les thématiques développées dans les ateliers  avec participation des intervenants

- 19h30 : Apéro/Barbecue Concert Groupes locaux (chansons, musiques traditionnelles et actuelles...)

- DIMANCHE 21 MAI 2006

- 10h00 : Projection, débat

Autour du Film « Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés » de M.-A. Roudil & L. Portal. A travers l’intimité, l’intensité et la vérité de drames ordinaires, ce film témoigne de la banalisation du mal-être dans le monde du travail... Au centre des congrès, « Champs Elysées », bd Roosevelt à Issoudun 

- 12h30 : Pause déjeuner

- 14h00 : Forum des Alternatives « Résister, agir et créer ici et maintenant » témoignages de luttes, d’alternatives... Regards croisés sur la situation de l’emploi en France et dans le Berry.

- 16h30 : Mot de Clôture

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr