Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

CTPD du 29 juin 2006

quelques infos sur les conditions de la rentrée

vendredi 30 juin 2006

Projet de budget 2007 :

En préambule, le SNUipp a dénoncé le projet de budget 2007 qui poursuit l’entreprise de dégradation du service public d’Education. A ce propos les fédérations de l’Education réunies à la mi-juin ont décidé d’une action de grève nationale courant septembre (voir édito p.1).

Classes non remplacées :

Nous avons dénoncé la situation catastrophique du remplacement dans notre département, conduisant à ce que quotidiennement des classes se retrouvent non remplacées. Il y a une quinzaine de jours, nous avons atteint le nombre de 23 (renseignement pris par téléphone auprès de l’Inspection), expliqué en partie par un déficit de 13 postes. Le surnombre évalué à la rentrée devrait donc être rapidement absorbé (courant octobre), ce qui signifie que la période de janvier à juin 2007 sera extrêmement difficile en terme de remplacement avec un nouveau déficit qui se profile. En effet nous savons déjà qu’un nombre important de congés de maternité sont prévus à la rentrée dont certains se transformeront en congés parentaux. Quant aux recrutements sur Liste Complémentaire, nous restons perplexes, tant il sont aléatoires dans notre académie ! Ce déficit récurrent depuis janvier permet à l’administration de réaliser de substantielles « économies », ce qui fait que le département pourrait être en capacité de fonctionner en surnombre au cours du 1er trimestre 2006/2007. Ainsi, pour pallier ces difficultés de fonctionnement futures et d’ores et déjà prévisibles, le SNUipp a demandé qu’un maximum d’ineat soient prononcés rapidement. 6 collègues pourraient prétendre à leur intégration dans l’Indre dans le cadre de rapprochement de conjoint avec enfant(s). Cette demande est également relayée par les représentants du SNUipp lors de la CAPD du 30 juin.

CARTE SCOLAIRE :

Aucune décision n’a été prise et ne sera prise avant la rentrée. Ce sera au cours du CTPD de rentrée qui aura lieu le 7 septembre, que seront décidées les mesures d’ajustements : le devenir des 6 situations de blocage, les demi aides pédagogiques, les éventuelles ouvertures de classe ... Dans un contexte de gestion des moyens extrêmement serrée (1 poste en réserve), l’IA souhaite avoir une vue exacte des effectifs à la rentrée, pour dispatcher le peu de moyens dont il disposera.

Dispositif de prévention de l’illettrisme :

En relation directe avec les besoins en terme d’ouverture de classes, les moyens disponibles (postes de RASED non pourvus par des spécialisés) seront soit réinjectés (pour partie) sur les CP dédoublés, soit utilisés pour les aides pédagogiques. Cette décision est donc reportée également au CTPD du 7 septembre. Les écoles relevant du dispositif « ambition réussite » seront accompagnées en priorité. Sur les 13 écoles bénéficiant cette année de CP renforcés, 4 pourraient espérer continuer l’an prochain. Les évaluations au sein de ces CP montrent de nets progrès des élèves. Les évaluations CE2 permettront de savoir si les effets observés sont toujours positifs après une année de CE1. En clair, les écoles devront organiser la rentrée comme si ces moyens n’existaient plus !

Protocole de direction :

- L’ensemble des écoles à 4 classes seront déchargées à raison d’une journée par semaine, par des PE2. Cette décharge fonctionnera sur 30 semaines (sur les 36 de classe) puisque les PE2 seront en stage en responsabilité durant 6 semaines. L’IA essaiera de compenser ces 6 journées de perte pour ces directeurs par l’intervention de personnels éventuellement disponibles. En étendant le dispositif aux RPI à 4 classes, il a refusé de s’engager d’avantage sur la compensation.

- Les directeurs des écoles de ZEP (dispositif ambition réussite) voient leurs décharges augmentées d’une demi-journée.

- Les directeurs des écoles à 2 et 3 classes (dont les RPI, ce qui représentent 54 écoles) auront 2 jours d’aide par la présence d’un personnel de la brigade départementale. Ces journées seront mises en place dans les 15 jours qui suivent la rentrée des élèves.

EVS :

136 écoles ont répondu positivement à la demande d’EVS pour la rentrée prochaine. Les commissions de recrutement se mettent en place à raison d’une par secteur collège. La grosse difficulté réside dans le manque de candidatures, ce qui ne permettra pas d’abonder toutes les demandes des écoles. Il faut dire que le conseil général de l’Indre refuse de prendre en compte les Rmistes. Mais surtout la difficulté vient du fait qu’embauchés pour des contrats de 10 mois, dont personne ne sait s’ils seront renouvelés, les EVS seront écartés des ASSEDIC, ce qui en refroidit plus d’un ... et on les comprend !

Base élèves :

le champ « nationalité » n’est plus obligatoire : L’IA veut généraliser progressivement l’expérimentation à la rentrée 2006 pour être véritablement opérationnelle à la rentrée 2007. Nous ne pouvons que sourire quand on connaît les difficultés informatiques que rencontrent nos collègues ! (connexion ADSL non présente partout, vieillissement du matériel informatique , problèmes de maintenance ...). Surtout, nous avons dénoncé la présence des champs à renseigner concernant la nationalité et la prise en charge Rased. L’IA a été informé par le Ministère que le champ « nationalité » n’était plus un champ obligatoire à renseigner, une victoire à mettre à l’actif du SNUipp qui avait fait une demande dans ce sens à la CNIL.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr