Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actualités nationales  


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Des États généraux de la direction d’école

lundi 10 septembre 2018

Allègement des tâches, aide administrative, indemnités, décharges sont au cœur des États généraux de la direction d’école du SNUipp-FSU. Après des réunions départementales, une synthèse nationale donne la parole aux directrices et directeurs le 27 septembre à Paris.

Classer les responsabilités de direction en six missions, soulager la charge de travail, améliorer la formation mais aussi la question du statut et des fusions d’écoles, telles sont les conclusions d’une mission flash de deux parlementaires qui ont auditionné le SNUipp-FSU parmi de nombreux personnels, associations, fédérations... Ces questions seront au centre des États généraux de la direction d’école organisés par le SNuipp ce 27 septembre dans ses locaux rue Cabanis à Paris. Mais si le syndicat partage le constat de la mission sur les difficultés d’exercice de la fonction et le besoin d’améliorations, il alerte sur deux points du rapport des parlementaires. D’une part la proposition de créer un statut à part, inspiré de celui des chefs d’établissements du secondaire. Cela mettrait en péril la spécificité de l’organisation des écoles, tout comme la relation avec les équipes. D’autre part, la suggestion de fusionner écoles maternelles et élémentaires au profit d’écoles primaires sur tout le territoire et de les mettre "en réseau avec le collège de secteur" ne serait pas sans conséquence sur les écoles comme sur les élèves.

Pour le SNUipp-FSU, les réponses aux préoccupations des directrices et directeurs ne passent pas par la création d’un statut mais bien par des améliorations concrètes de leurs conditions de travail (décharges, aides administratives, formation...)

Les évolutions des tâches et la suppression de l’aide à la direction alourdissent toujours plus le travail de direction, ce qui a pour conséquence de tendre encore davantage la situation des directrices et directeurs d’école. Les injonctions et contrôles hiérarchiques incessants, les tableaux de bords élaborés hors de tout cadre, les pressions et sollicitations des collectivités territoriales en augmentation constante détournent trop souvent la direction de ses fonctions d’animation et de coordination d’équipe.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr