Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Compte rendu du CDEN

vendredi 8 décembre 2006

Le SNUipp-FSU, représenté par B.Nicolas et J.Annequin, est intervenu sur les points suivants :

- Bilan de rentrée 2006 et orientations nationales : Nous avons indiqué que les chiffres de l’OCDE montrent que la France se situe dans une simple moyenne pour les dépenses d’éducation et que les choix départementaux dépendaient complètement des choix nationaux. Nous avons rappelé la chute libre de la scolarisation des 2 ans, les limites du socle commun de connaissances, socle qui s’attaque à la scolarité obligatoire et aux qualifications ; de même nous avons alerté sur la situation catastrophique de la médecine scolaire, partenaire de principe de l’équipe éducative, et sur le fait que les PPRE laissent le maître pratiquement seul face à l’enfant en difficulté.
- Base élèves 1ier degré : Nous avons pris note que le champ des nationalités devenait facultatif mais notre demande de moratoire au vu des problèmes de confidentialité (dossiers croisés entre autre) n’a pas été pris en compte.
- Dispositif départemental « accompagnement individuel des élèves handicapés » : Nous avons regretté que ce suivi ne soit pas assuré exclusivement par des AVS comme il était prévu.
- Direction d’école : Nous avons indiqué que si des moyens de décharge manquaient dans le cadre du protocole, que le SNUipp n’a pas signé, il ne fallait pas utiliser les moyens de remplacement prévus pour les droits de base. Nous avons précisé que le deuxième courrier du Ministère de l’Éducation Nationale concernant le seconde phase du protocole était déjà tout dirigé dans son questionnaire afin de mettre en place un statut de chef d’établissement pour les directeurs d’école, et ce en lien étroit avec la création des EPEP (établissement public d’enseignement primaire regroupant plusieurs écoles et classes) au conseil d’administration élargi : le décret est en préparation depuis mai.
- Réseau des écoles : Nous avons rappelé quelques chiffres. Sur le plan national, en plus de 20 ans, environ 10 000 écoles maternelles et élémentaires ont été fermées dont 500 maternelles depuis 2000 ; près de 6 000 communes ont perdu leur école publique. Sur le plan départemental, ces 3 dernières années, on est passé de 90 à 94 communes sans école, de 889 à 860 classes et de 1 153 à 1 111 postes avec des effectifs augmentant.
- Laïcité : Le SNUipp a clairement dénoncé l’obligation faite aux communes de financement d’élèves scolarisés dans un établissement privé hors de la commune ; comme l’AMRF (Association des Maires Ruraux de France), le SNUipp a demandé l’abrogation de la loi ( article 89 ) concernée et insiste sur son attachement à la défense de l’école publique et laïque.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr