Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actualités départementales 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

La photocopie peut tuer, une consigne simple : restez chez vous !

dimanche 22 mars 2020

Le SNUipp FSU 36 tient à être clair : il est venu le temps de faire preuve de « bon sens » !

Alors même que tout le corps médical nous supplie de rester chez nous, confinés, à l’écart de toutes relations familiales, sociales, sportives, amicales …

Hier encore nous enregistrons un nombre de morts record en France, et, au même moment notre cher Ministre nous demande sur BFM de nous rendre dans nos écoles pour déposer des photocopies et indique aux familles de cocher la case « motif familial impérieux ». Les bras nous en tombent ! Nous restons sans mot ! A-t-il entendu SON premier ministre qui indiquait à une dame de ne pas se rendre aux obsèques de son amie ?

NON le travail scolaire n’est pas un « motif familial impérieux ». Ces propos sont inadmissibles et montrent l’incompétence de notre ministre, une fois de plus !

Ce qui est VITAL c’est de ne pas surcharger les hôpitaux, de limiter le nombre de morts, de stopper l’épidémie !

Ecoute-t-il ce qui se passe chez nos voisins italiens ?

Est-il au courant qu’en Espagne personne ne va chercher de photocopies dans les écoles ?

Ignore-t-il que le virus à plusieurs heures voire jours de survie sur certaines surfaces ?

Nous disons STOP, il faut maintenant respecter les paroles des soignants et non celles du ministre. Rassurez les parents, dédramatisez la situation ! Il y a plein de manières différentes d’apprendre : la manipulation et les expériences sont les meilleurs biais ! Alors cuisinons, jardinons, jouons aux cartes ou aux petits chevaux, chantons, dansons… et gardons « le motif familial impérieux » pour ce qu’il est !

PERSONNE DANS UNE ÉCOLE POUR UNE PHOTOCOPIE INUTILE ! Nous nous engageons à protéger sous cette injonction syndicale tous les personnels qui nous écouterons.

RESTEZ CHEZ VOUS !

Nous ne sommes pas seuls, au niveau national d’autres interventions ont été faites et rendues publiques sur la suppression de la journée de carence (dont nous avons obtenu la suspension), la protection des agents, le maintien de l’ensemble des droits existants notamment pour les chômeurs et les précaires…

Le SNUipp national revendique :

  • L’accueil des enfants des personnels soignants nécessite clarté et donc un cadrage national. Les consignes varient encore selon les circonscriptions. Nos collègues sont nombreux à s’engager volontairement dans cette tâche mais réclament que le ministère fasse assurer la protection sanitaire élémentaire.
  • Une communication claire rappelant que, sauf absolue nécessité justifiée par l’organisation concrète de la continuité du service ou pour l’organisation de l’accueil des enfants de soignants, aucun personnel ne peut être sommé de déroger au confinement, même par le ministre dans les médias.
  • - Notre complet désaccord avec la notion avancée par le ministre de continuité pédagogique. Personne n’imagine que nous soyons en situation d’une continuité des apprentissages, d’une possibilité de faire progresser le niveau général et d’éviter un décrochage des élèves en difficultés. Personne n’a d’ailleurs besoin qu’on lui prescrive le nombre de coups de téléphone à passer par semaine.
  • - Notre demande d’un moratoire sur les opérations de carte scolaire qui dans certains départements devraient déjà démarrer dès lundi. Même en "temps ordinaire" et en vertu du devoir de réserve, les opérations auraient démarré plus tard. Les conditions ne sont pas remplies pour permettre aux organisations syndicales représentatives, aux élu.es, aux parents d’élèves d’être sereinement concertés pour prendre les décisions d’affectations des moyens comme il se devrait.

Nous avons saisi les associations de maires pour leur demander d’appuyer notre demande de report des opérations de carte scolaire.

Nous continuons de relayer et d’intervenir sur toutes les situations que vous nous faites remonter.

Le ministère annonce des réunions bilatérales avec les organisations syndicales. Le calendrier sera diffusé demain. Nous y porterons l’ensemble de ces éléments et demanderons au ministre de faire preuve d’humilité et de cohérence avec les décisions gouvernementales.

Bon courage à toutes et à tous

Appelez nous si on vous met la pression, sur le portable du SNU, message sur le facebook, sur le mail du snu.

Gardez la santé, aujourd’hui c’est le plus important.

En pièce jointe, La FSU a également adressé une lettre au 1er ministre.

PDF - 109.1 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr