Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le journal  / septembre 2007 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Consignes syndicales

vendredi 31 août 2007

Limitaton des effectifs

Limitation des effectifs à 25 élèves par classe

C’est bien le maximum acceptable ! Au cours des différentes instances paritaires on nous rebat les oreilles que la spécificité rurale de l’Indre est prise en compte par l’administration. En maternelle, là où les taux d’encadrement sont les plus élevés, il faut que l’on parvienne à faire entendre que 25 c’est encore trop ! Notre objectif est d’évoluer le plus rapidement possible vers 15 en toute petite section et 25 dans les autres sections (chiffre qui devrait être ramené à 20 en ZEP, REP et autres cas difficiles).

Il faut Informer les parents, les élus, particulièrement au cours des Conseils d’Ecoles, sur l’intérêt d’une bonne scolarisation en maternelle avec des effectifs réduits.

Informez-les également de l’intérêt d’une scolarisation précoce, sachant que les tentatives sont nombreuses pour la réduire, notamment dans le rural mais pas uniquement.

Vous pouvez également organiser des réunions de parents avec un représentant du SNUipp.

Action direction d’école

Ce dossier étant très vaste, nous vous renvoyons au document national faisant la synthèse sur ce sujet.

PDF - 284 ko
4 pages disection d’école

Non remplacement des maîtres

Renvoi des élèves dès le lendemain du non-remplacement d’un maître avec lettre explicative aux parents.

Word - 21 ko
Lettre aux parents pour non remplacement

Stages de formation continue

Les grandes difficultés vécues par le département en matière de remplacement ont, à plusieurs reprises, conduit l’administration à imposer aux collègues ZIL et BD en remplacement long de laisser « leur classe » à un PE2 stagiaire et d’effectuer d’autres remplacements pendant ces périodes de 3 semaines. Rappelons que cela ne peut se faire sans l’accord du titulaire remplaçant concerné ; c’est ce qui avait été décidé en commission paritaire. Dans tous les cas, ne pas rester sans réaction, prévenir le SNUipp.

En collèges

Rappelez-vous que les interventions les plus rapides sont les plus efficaces.

En cas de difficulté collective ou individuelle, intervenez auprès de votre chef d’établisse-ment, transmettez les renseignements ou de-mandes d’intervention au SNUipp : 02 54 07 61 39 ou à Nadine Herten : 02 54 20 43 42.

Gestion de la 27° heure

- 6 samedis matins sont dégagés pour la concertation, soit 18h.
- 2 samedis matins pour les conseils d’écoles, soit 6 h.
- 4 samedis matins pour les animations péda-gogiques, soit 12 h.

- L’I.A. a fait paraître un calendrier départemental des samedis et mercredi « libérés ».
- Les ½ journées d’infos syndicales se tiendront en dehors de ces samedis « libérés ».

Animations pédagogiques

et autres convocations-invitations :

- Les remboursements de frais de déplacement liés aux conférences pédagogiques ne sont toujours pas rétablis. Encore une fois, l’Inspecteur d’Académie ne respecte pas les textes !

Un petit rappel utile en début d’année :
Pour aller travailler en dehors de notre résidence administrative et de notre résidence personnelle, nous devons recevoir une convocation valant ordre de mission et ouvrant droit aux frais de déplacement (décret 90-437 du 28 mai 1990).

La consigne syndicale reste identique pour 2007-2008 : en dehors du respect de ces formes, aucune obligation de participation.

Nous recommandons aux collègues qui ne participent pas d’utiliser le temps ainsi dégagé en concertation et temps de travail au bénéfice de l’école et des élèves.

P.-S.

Respecter les consignes syndicales , c’est se donner les moyens de faire évoluer positivement les dossiers.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr