Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Journée de stage syndical : lundi 17 décembre 2007

André Ouzoulias : Écrire au cycle 2 : compte rendu de la conférence

Première conférence de notre "université des quatre saisons" 2007-2008

lundi 12 novembre 2007

Dans le cadre de notre "université des quatre saisons," André Ouzoulias est venu le lundi 17 décembre nous parler des processus d’entrée dans l’écrit. Cette intervention se fera pendant une journée de stage syndical (voir modalités de participation ci-dessous)

Voici ci-dessous le diaporama Powerpoint (au format) zip qui lui a servi de support pour son intervention.

Zip - 903.6 ko
écrire C2 ouzoulias Châteauroux

Intervention d’ ANDRE OUZOULIAS, formateur à l’IUFM de Versailles :

ECRIRE AU CYCLE 2, dès la grande section , POUR PREVENIR LES DIFFICULTES DANS L’APPRENTISSAGE DE LA LECTURE : comment ? quoi ? pourquoi ?

En préambule, nous dirons que nous avons choisi de ne présenter qu’une trame succincte de l’intervention de deux heures d’André OUZOULIAS, formateur à l’IUFM de Versailles et chercheur réputé. Le but est ici de donner le thème abordé par le chercheur invité mais le mieux est d’assister à ce type d’ intervention car tout au long de son exposé, André OUZOULIAS s’est appuyé sur notre pratique au quotidien pour nous aider à faire mieux ce que nous faisons dans nos classes. Et ce pour nous convaincre de l’efficacité de cette méthode non pas de lecture mais d’écriture. Nous vous renvoyons vers le diaporama qui a servi à cet exposé et qui est présent ci-dessus.

Lire ne suffit pas, pour André OUZOULIAS, car regarder comment s’écrit le mot « renard » par exemple, nous a-t-il dit, ne prépare pas assez les enfants au code de l’écrit. On peut voir des enfants arrivant au CP qui n’ont pas perçu ce qu’est un mot ou une syllabe, malgré les années de maternelle. Il faut faire écrire le plus tôt possible et surtout les enfants qui ne sont toujours pas rentrés dans l’écrit, ne serait - ce qu’une phrase, cet exercice sera beaucoup plus efficace que des heures de lecture.

L’écrit est plus facile que le lire…si certaines conditions exposées ci-dessous, sont respectées.

1- Comment faire écrire des enfants non lecteurs ? « Dépasser » la dictée à l’adulte.

Il y a deux grands procédés :

La pédagogie des écritures approchées ou inventées. On demande à l’enfant d’écrire, des mots le plus souvent, là première limite car les enfants n’écrivent pas des textes. D’autre part, cette pédagogie est proche du préceptorat car pour faire des progrès l’élève doit être très accompagné, donc guère possible dans notre système scolaire. De plus, l’enfant peut s’imprégner de ces mots inventés.

La dictée à l’adulte bien connue MAIS à accompagner d’outils d’autonomie (fichiers images-mots et textes de référence). Lorsqu’on demande à l’enfant de retrouver les mots du texte qu’il veut écrire, le fichier d’images -mots doit être accompagné de textes de référence préalablement vus et revus en classe pour quasiment les mémoriser. Ainsi avec les seuls fichiers images-mots, l’élève ne peut pas écrire la phrase « On est allé au restaurant avec papa et maman. » Les textes références vont permettre d’écrire les mots « avec » et « on est allé » (dans le texte par exemple sur la sortie en forêt présent sur le DIAPORAMA à voir ci-dessus), « restaurant » sera donné par l’enseignant (e). Ces textes sont fractionnés en clauses pour qu’un non - lecteur ayant mémorisé le texte puisse retrouver les mots non en sachant les lire mais en s’en souve nant (voir le détail sur le DIAPORAMA). André OUZOULIAS a ensuite expliqué qu’en CP, il y a émergence du doute orthographique et quelles écritures faire utiliser successivement (proposition d’un calendrier ).

2. Quelles situations ?

Les récits de vie, indispensables, accompagnés de situations génératives comme l’auto - portait, recette,…(explications sur le DIAPORAMA tout comme les titre des livres utilisables en classe pour amorcer un texte).

3. Faire écrire pour enseigner la lecture : pourquoi ?

Dix raisons avancées par André OUZOULIAS. On retiendra en autre qu’écrire des textes, dès la GS, rend les élèves plus actifs car obligation de se concentrer pour produire un texte, écrire aide les enfants à mieux comprendre l’acte de lire (en étant émetteur) et à mémoriser les mots les plus fréquents (sur le DIAPORAMA, liste des 70 mots servant à écrire 50% des textes) .

Le formateur de l’IUFM de Versailles a terminé en donnant des pistes pour préparer cette démarche en MS et des prolongements pour le cycle 3 (diversifier les écrits, faire écrire quotidiennement et dans toutes les matières des textes pour apprendre à rédiger et pour s’entraîner à écrire des situations génératives).

P.-S.

pour aller plus loin : cliquez ici

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr