Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Journée de formation syndicale du 17 décembre 2007 : compte rendu de l’après midi débat avec Pierre Garnier, secrétaire national au SNUipp

mercredi 19 décembre 2007

Après une matinée passionnante auprès de Mr Ouzoulias (CR de l’intervention sur le site ) , nous avons continué la journée par une après midi débat sur les questions syndicales d’actualité qui préoccupent les enseignants .

Les réformes sont dans l’air du temps, on l’aura bien compris … diverses commissions sont donc en train de voir le jour, de se créer et de se défaire .. ainsi, on peut citer la commission POCHARD, qui a pour but de revaloriser le métier, la commission maternelles à laquelle siègent des organisations syndicales, des parents et l’AGEEM (ex AGIEM), et aussi, comment pourrait-on l’oublier, la commission BENTOLILA. Ca, c’est pour dresser un tableau de ce qu’il se trame au ministère en ce moment… consultations, réunions, commissions… mais que va -t- il sortir de ce chapeau ?? Patience …

Autre point d’actualité qui nous préoccupe : les rythmes scolaires et la suppression des cours le samedi matin, sur ce point, toute la profession, syndiquée ou pas, déplore l’absence totale de consultation des personnels à ce sujet . Le SNUipp rappelle à cette occasion une de ses revendications PLUS de MAITRES QUE de CLASSES , ce qui nous permettrait plus de travail en équipe, plus de suivi des élèves dits en difficulté. S’en suit le question du quoi faire avec ces heures supplémentaires ? Pour le SNUipp, c’est clair, il faut prendre ces heures pour les consacrer à l’équipe pédagogique : réunions RASED, PPRE, réunions avec les parents … Pour le ministère, il faut les consacrer aux élèves en difficulté et au travail en équipe. A ce moment du débat, chacun s’interroge sur le bien fondé de rajouter des heures de travail à un élève qui est déjà en difficulté, sur la façon qu’on va devoir désigner tel ou tel élève pour assister à ces cours de rattrapage, sur l’influence qu’auront ces deux heures dédiées aux élèves en difficulté sur nos pratiques de classe ( si j’ai 2 heures pour les élèves en difficulté, pourquoi « perdre » du temps avec eux pendant la journée de classe normale ?). D’autre part, que va-t-il se passer pour les enseignants de maternelle, s’ils doivent se déplacer, seront-ils indemnisés ? Pierre Garnier nous apprend à ce sujet qu’en effet, les enseignants de maternelle devront aller dans les écoles primaires mais qu’on ne sait pas actuellement comment se dérouleront ces opérations. Bref, de nombreuses questions sans réponse mais pas pour longtemps selon P. Garnier qui nous explique que le calendrier sera nécessairement resserré car tout doit être prêt en février pour pouvoir passer au BO et être appliqué dès septembre 2008.

Nous abordons ensuite une autre question d’actualité : la maternelle : Il y a en ce moment une volonté ministérielle de refonder la maternelle . Le gouvernement s’appuie pour cela sur le fait que 15% des élèves seraient en difficulté à leur entrée au CP (rien de nouveau dans cela me direz vous, mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’en préoccuper !). Pour cela , la commission maternelle a donc été crée et on peut lire le bilan d’étape publié à ce sujet en octobre :

Word - 403 ko

Nous avons ensuite abordé la question de la scolarisation des enfants de 2 ans, puisqu’on a constaté, en moins de 5 ans, une baisse de 50% des élèves de 2 ans . Nous vous proposons une publications du SNUipp à ce sujet :

Word - 306 ko

Nous avons ensuite abordé les 23 propositions du ministère de l’Education Nationale intitulées : Propositions du Ministre de l’éducation nationale, soumises à discussion , pour définir un nouvel horizon pour l’école primaire. Que vous pouvez consulter ici : attention, ça décoiffe !!

Word - 98 ko

Compte rendu établi par Sophie GRENON

A part ça... joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d’année !!

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr