Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Validation en PE2 : le SNUIpp a fait le point avec le directeur du site IUFM de Chateauroux le 29 janvier 2008

vendredi 1er février 2008

Le SNUipp /FSU 36 ( Brigitte Nicolas secrétaire départementale et Sophie Grenon responsable IUFM) a rencontré M. Fouassier le mercredi 30 janvier, en vue d’un entretien avec le recteur d’académie au sujet de la validation de PE2 le jeudi 7 février. Les différentes sections du SNUipp académique participeront à cette audience.

Pour cette rencontre avec M Fouassier, nous avons à exprimé le flou persistant autour des modalités de validation des PE2 qui est source d’angoisse pour un nombre important de stagiaires. Il semble que l’ensemble des interventions (stagiaires et Snuipp dans les différents sites et à l’IUFM central) commencent à être entendues comme vous le constaterez dans ce compte rendu.

Mais il est évident que vous « essuyez les plâtres » de ce nouveau dispositif lié à l’intégration des IUFM dans les universités. Pour le SNUipp cela ne doit pénaliser aucun d’entre vous. Nous vous invitons à nous contacter en cas de difficulté ou pour toutes questions.

Compte rendu de la rencontre avec Mr Fouassier :

Comment sont évaluées les différentes compétences ?

Mr Fouassier nous a répondu que l’IUFM avait souhaité mettre en place un plan de formation unique au sein de l’académie, pour cela, une grille d’évaluation des PE2 en stage a été établie. Chaque compétence sera évaluée sur une échelle de 4 ( CV grille en pièce jointe ) . Le rapport de visite est donc établi par le maître formateur selon cette grille de compétence mais l’évaluation est évolutive, les compétences ne sont pas nécessairement validées mais elles sont évaluées… Les travaux demandés : programmation, fiches de séance, mémoire sont aussi évalués selon cette grille de 10 compétences . D’autre part, les PE2 s’auto évaluent tout au long de l’année sur le livret de compétence (ce livret est un document interne). Il y a donc plusieurs travaux et plusieurs observations pour une synthèse en fin d’année, synthèse établie par une sous-commission de site qui prépare les synthèses . L’évaluation finale est établie à partir de l’ensemble des données .

Ce que nous en pensons : Nous espérons que la mise en place de cette grille pourra faciliter le travail des formateurs ou IMF évaluateurs, mais surtout qu’elle permette de clarifier ce qu’on attend des PE2 ainsi que les modalités de leur évaluation. Le SNUipp s’est montré réservé devant certaines composantes très difficiles à évaluer (notamment les 1,9 et 10). Il était aussi prévu que l’évaluation des compétences se fasse sur l’année et qu’elle doive donc montrer une certaine évolution dans la maîtrise de celle-ci par le stagiaire. De plus, la mise en place des composantes pose problème : si l’une d’entre elles est évaluée en début d’année, rien ne permet d’affirmer qu’elle sera à nouveau évaluée.

Que se passe-t-il si des compétences ne sont jamais évaluées ?

Nous avons fait remarquer que certaines compétences ( en particulier les compétences 1, 9, 10 ), pouvaient se montrer difficiles à évaluer. Mr Fouassier nous a répondu qu’il était souhaitable que chaque compétence soit évaluée, que les formateurs et les stagiaires devraient fournir les éléments pour les évaluer toutes .

Un dispositif d’alerte pour les stagiaires en difficulté :

En cas de difficulté pour un stagiaire, il est prévu que se réunissent un IEN, le responsable du site de l’IUFM, le responsable de la coordination pédagogique ainsi que le formateur responsable du stagiaire. Une liste des stagiaires en difficulté sera ainsi établie fin février. Il s’agit ici selon Mr Fouassier d’accompagner le stagiaire en difficulté, de l’épauler, il sera donc visité par un conseiller pédagogique pour le stage filé et si la situation n’est pas résolue, c’est alors un IEN qui prendra le relais . Il s’agit ici d’une évaluation formative .

Ce que nous en pensons : Nous estimons que le fait de repérer les stagiaires en difficulté si tôt peut –être problématique, en effet, qu’advient-il des stagiaires qui seront en difficulté plus tard ?

Visite de l’IEN et place de sa visite dans la validation :

Dans le département de l’Indre la visite de l’IEN n’est pas obligatoire, pas systématique. Les circonscriptions enverront cependant les conseillers pédagogiques auprès de chaque stagiaire. En cas de difficulté avérée, l’IEN se rendra alors dans la classe du PE2 . Notons que les IEN ont proposé d’utiliser la même grille de rapport de visite que les formateurs IUFM pour leurs visites auprès des stagiaires . Mr Fouassier nous fait remarquer d’autre part que les IEN se rendent suffisamment souvent dans les écoles du département pour qu’ils puissent se rendre compte de la situation des PE2 dans les écoles. C’est à l’occasion de visite d’inspection auprès des titulaires ou de rencontres avec les directeurs d’école qu’ils pourront demander des informations sur le déroulement du stage du PE2 . Concrètement, le rapport établi par l’IEN est une recommandation relative à la titularisation du stagiaire pour le jury du DPPE .

Outils utilisés par les formateurs pour les visites :

Le rapport a évolué depuis la rentrée de septembre, ainsi un squelette de rapport de visite pour les SR a été établi par les formateurs IUFM, les PE2 y ont d’ailleurs accès. Ce compte rendu est établi comme suit :

1) Contexte et condition d’enseignement, aménagement de la classe et organisation de l’enseignement.

2) Séances observées

3) Conduite et gestion de la classe

4) Préparation de la classe et travaux des élèves ( notons ici qu’il n’est pas obligatoire de fournir des fiches de préparation saisies à l’aide d’un ordinateur )

5) Entretien

6) La grille des 10 compétences

7) Conclusion, points positifs et points à améliorer.

Le stagiaire peut évidemment contester ce rapport par le biais de l’accusé de réception qui lui sera remis en même temps que le rapport de visite .

Pour les stagiaires qui ont participé à un séjour à l’étranger pendant lequel ils ont effectué un SR également, un rapport de visite est établi, selon le même squelette que ci-dessus .

Modalités de délivrance du DPPE :

Le jury du DPPE, présidé par le recteur d’académie, se réunit début juillet, il a en main la synthèse des travaux menés par le PE2, les 4 rapports de visite ainsi que le C2I. Mr Fouassier souligne le fait que pour ce jury, l’IUFM atteste d’un degré de maîtrise de compétences mais il ne prend pas part à la décision relative à la titularisation du stagiaire. C’est l’employeur à savoir l’Education Nationale, en la personne du recteur d’académie qui recueille ces renseignements et émet ensuite un avis. Par contre, s’il s’avère que certaines compétences ne sont pas ou peu acquises, on peut envisager que les heures de formation rognées à la PE2 seront rétablies en NT1 et 2 sous forme de formation continue et selon les compétences lacunaires ( 50 heures de formation initiales récupérables en NT).

Ce que nous en pensons : il est incompréhensible que dans la validation finale, l’avis de l’IEN ait le même ou plus de poids que le dossier transmis par l’IUFM et qui correspond au travail de toute l’année fourni par le PE2. Nous interviendrons dans ce sens lors de l’audience que nous avons avec le recteur le 7février .

Quelques dates….

Calendrier d’évaluation de la formation et des compétences professionnelles :

1) Fin du SRG1 : le 7 juin.

2) Soutenance des mémoires : du 9 au 18 juin.

3) Positionnement final : entre le 18 et le 21 juin .

4) Sous commission départementale d’évaluation site IUFM : entre le 26 et le 29 juin (études des cas particuliers)

5) Commission académique d’évaluation IUFM : entre le 26 et le 30 juin (analyse des avis sur chacune des 10 compétences ).

6) Transmission des dossiers de compétence au rectorat : le 30 juin.

Délivrance du DPPE :

A) Réunion des commissions techniques et préparation des entretiens :le 3 juillet (étude des dossiers afin de ne retenir que ceux qui posent réellement problème )

B) Entretiens avec les stagiaires qui en relèvent : le 8 juillet au matin . C) Réunion plénière du jury DPPE : le 8 juillet après midi .

Vous pouvez aussi télécharger une version colorée de cet article :

Word - 353.5 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr