Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

15, 18 et 24Mai, mobilisation des enseignants : ne nous arrétons pas là !!

mercredi 23 avril 2008

Premier degré, la mobilisation des enseignants monte en puissance. Depuis plusieurs semaines, un puissant mouvement de mobilisation se développe dans le premier degré. Il témoigne de la déstabilisation professionnelle, du trouble profond et des vives inquiétudes que soulève la politique éducative mise en œuvre par le ministère : les programmes, les stages de remise à niveau, le traitement de la difficulté scolaire, le bouleversement du fonctionnement des écoles à la prochaine rentrée, la remise en cause de la maternelle sont autant de sujets qui interpellent les enseignants.

Plan d’action :

15 Mai grève nationale unitaire dans les écoles 18 Mai manif nationale à Paris (voir détails ci-dessous) et 24 Mai journée nationale d’actions unitaires dans les départements

Nous devons tout faire pour réussir ce plan d’action et ne pas laisser retomber la mobilisation . Dans toutes les réunions du SNUipp s’est exprimé un ras le bol, il faut maintenant que tout le monde s’engage dans la lutte. La région parisienne a montré l’exemple, à nous de poursuivre.

Le 18 mai, la manifestation nationale est à PARIS à l’appel de la FSU. Elle doit être à la hauteur des revendications portées dans les grèves et manifestations actuelles.

Inscrivez- vous d’ores et déjà auprès de la section. Le trajet aller/ retour se fera dans la journée en train. Aidez nous à financer le déplacement en adressant vos dons à l’ordre du SNUipp.Ces dons donneront lieu à un reçu pour déduction d’impôt. Un bulletin "syndicalisme unitaire" arrivera début mai dans les écoles.


JEUDI 15 MAI : GREVE UNITAIRE DANS LES ECOLES A l’appel du SGEN-CFDT, du SE-UNSA et du SNUipp- FSU Le budget 2008 qui sera appliqué à la prochaine rentrée dans les écoles ne permettra pas de faire face à la hausse démographique dans le premier degré : les effectifs des classes seront plus chargés et les dispositifs innovants plus difficiles à mettre en oeuvre. Le recrutement de vacataires retraités pour effectuer des remplacements d’enseignants en congé de maternité ou de maladie confirme s’il en était besoin la nécessité d’augmenter le nombre de postes au concours. La politique éducative du ministère se met en place avec des décisions unilatérales prises sans concertation approfondie. Le projet de programme traduit une vision passéiste et rétrograde de l’école, ainsi qu’un recul didactique et pédagogique. Il fragilise les cycles et remet en cause la maternelle dans son objectif d’offrir à tous les enfants une première expérience de scolarisation réussie. L’introduction de nouveaux contenus apparaît comme un affichage d’autant plus incohérent que le temps d’enseignement sera diminué de deux heures hebdomadaires en septembre 2008. La mise en place des stages de remise à niveau pendant les vacances, les inquiétudes sur les missions et la pérennité des Rased et la volonté d’externaliser l’aide aux élèves en difficulté en rejetant la responsabilité de l’échec sur les familles ne permettront pas de diviser par trois le nombre d’élèves qui quittent l’école primaire en rencontrant des difficultés graves. L’école a besoin d’un budget ambitieux et d’une toute autre politique éducative qui mette la réussite des élèves au centre de ses préoccupations. C’est pour affirmer avec force cette volonté que le SGEN-CFDT, le SE-UNSA et le SNUipp-FSU appellent les enseignants des écoles à faire du jeudi 15 mai une puissante journée nationale de grève, de rencontres avec la population et de manifestations dans tous les départements. Paris le 23 avril 2008

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr