Retour accueil

Vous êtes actuellement : ARCHIVES IUFM (LUC)  / Archives IUFM 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Masterisation des enseignants

mercredi 27 août 2008

Le projet de réforme de recrutement des enseignants au niveau du master en 2010 aura des conséquences importantes pour la formation des enseignants dès septembre 2008.

Le SNUipp déplore qu’une réforme de cette importance se mette en place entre le 14 juillet et le 15 août sans aucune concertation avec les enseignants et leurs représentants ! Cela confirme la volonté du ministère de se désinvestir de la formation initiale des enseignants. Elle conduit à supprimer une année de formation professionnelle rémunérée et surtout à économiser environ 11 000 postes de PE stagiaires.

L’élévation du niveau de recrutement au master peut constituer une illusion : les critiques et les insuffisances de la formation actuelle risquent d’ être amplifiées par une « mastérisation » menée au pas de charge et qui privilégierait les connaissances académiques.

L’exclusion des compétences professionnelles dans les épreuves du concours serait inquiétante et dangereuse.

La revalorisation des enseignants se borne aux débuts de carrière et exclut l’ensemble des enseignants.

De nombreuses questions sont posées :

* La disparition de l’année de formation professionnelle à l’IUFM se traduira-t-elle par une forte baisse du nombre de postes au concours 2009 ?

* Comment les stages de Formation continue et les décharges de direction actuellement effectués par les stagiaires seront-ils assurés à partir de 2010 ?

* Quel avenir pour les maîtres-formateurs qui participent à la formation initiale des enseignants ?

Le SNUipp rappelle qu’enseigner est un véritable métier qui s’apprend. Une bonne formation d’enseignant doit conjuguer la maîtrise des savoirs disciplinaires et professionnels en s’appuyant sur la recherche. Le métier d’enseignant devrait-il être le seul métier à ne nécessiter aucune formation professionnelle ?

Le SNUipp demande la mise en place d’un débat public sur cette question et, dans l’immédiat, d’un moratoire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr