Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Elections, haine, démagogie et mise au point !

jeudi 13 novembre 2008

Rituellement, dans chaque publication de l’UNSA, le SNUipp est gratifié d’un petit article délétère, si bien que c’est presque devenu un jeu chaque fois d’être le premier à trouver où se trouve la pique envers le SNUipp.

Mais alors là, à l’approche des élections professionnelles la haine, la démagogie et la désinformation se déchaînent plus que de raisons ! et je me sens vraiment insulté, comme 45% des votants aux dernières élections professionnelles, d’être accusé de voter pour un syndicat dont le bilan est qualifié de « vide abyssal » (sic). C’est vite oublier 20 ans d’action et d’acquis.

Dans son dernier numéro, je trouve déplacé cet espèce de pseudo interview qui ne sert pas à présenter un programme, mais de prétexte à dénigrer – parfois au point de la caricature — une autre organisation syndicale. Quand aux négociations réussies par l’UNSA, au lieu de 12 balles dans la peau, nous n’en avons eues que 8. C’est oublier que le protocole d’accord, précurseur de la situation actuelle, n’aurait pas pu être mis en application si aucune organisation syndicale ne l’avait signée.

Un peu de décence s’il vous plait et le monde syndical se portera mieux !

André Jamet ; Directeur école élementaire Neuvy Saint Sépulcre

Le point de vue du SNUipp : explication de texte.

Présence de la FSU au CTPD : c’est la quatrième fois que l’UNSA fait ses choux gras d’absences de délégués en commissions paritaires. Petite mise au point : une fois, un représentant était malade, une autre fois, un représentant a dû partir à midi (son école se trouvant à 40 km de Châteauroux) car il n’était pas remplacé l’après-midi et le vote final a eu lieu à 12h30. Il ne manquerait plus qu’on ait besoin de demander une autorisation d’absence au SE-UNSA !

Le SNUipp pourrait bien sûr répondre, encore une fois, point par point, aux différentes attaques (publication des barèmes, utilisation des moyens départementaux, syndicalisme de posture…), mais quelle perte de temps et d’énergie dans une période où nous pensons que les combat à mener sont ailleurs. Le service publique n’a jamais été autant en danger face à un gouvernement qu’actuellement, et l’unité syndicale devrait couler de source.

Le SNUipp existe pour agir face à l’administration et non pas agir contre un syndicat « concurrent ».

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr