Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Un ultime coup de poignard dans le dos ? ... et bonnes vacances !

vendredi 26 juin 2009

Le SNUipp fait à nouveau les frais de propos diffamatoires dans le dernier bulletin du SE : pourquoi tant de hargne ? Le SNUipp à tous les niveaux s’est toujours positionné contre la circulaire nationale "mobilité" qui modifie en profondeur les règles départementales du mouvement.

Ne nous trompons pas de cible ! Nous revendiquons, persistons et signons pour notre positionnement sur la notion de postes protégés pour les NT1.

Par contre quand l’IA dit vouloir protéger des postes en bloquant les barèmes (réf. à notre bulletin de février dernier), il ne s’agit plus de postes protégés mais de postes réservés. Pour nous la différence est grande mais les subtilités de langage semblent échapper à certains qui font d’une guéguerre syndicale stérile leur terreau à des fins peu élogieuses !

En conclusion, un extrait de notre déclaration lue en séance lors de la dernière CAPD :

P.-S.

"... Dans les phases préparatoires, la consultation des organisations syndicales a eu lieu sous forme de groupes de travail qui, dans l’Indre, n’auront pas servi à grand chose : c’est une rupture totale avec les pratiques de concertation actuelles. Le SNUipp trouve cette façon de procéder scandaleuse. Concernant la nomination des PE2, vous n’hésitez pas, Monsieur l’Inspecteur d’académie, au mépris de votre parole et contre l’avis de tous, à passer en force en bloquant le barème des titulaires à 29 !

Au SNUipp, nous défendons une entrée dans le métier « protégée », pas de direction, pas d’ASH … si les néo titulaires ne le souhaitent pas, mais certainement pas dans ces conditions. Avant tout, la notion de poste protégé est tellement subjective que le meilleur moyen d’y voir clair, est encore de leur faire confiance mais dans le cadre d’une liste de vœux proposée après que la moulinette ait tourné une seule fois et non deux pour les titulaires, comme c’était le cas dans notre département jusqu’à présent. Dans certains « gros » départements, où l’offre de postes est si importante, où les conditions de travail en ZEP notamment sont si difficiles que réserver des postes à titre provisoire aux néo titulaires est une mesure qui prend tout son sens.

La notion de poste difficile, dans un département rural comme le nôtre, ce peut être enseigner dans une classe unique de RPI, pas nécessairement en ZEP où les équipes sont assez stables, ni dans l’ASH où de nombreux T1 ont fait la preuve de leur intégration et souhaitent s’engager en voulant se spécialiser. La difficulté ce peut être aussi d’obtenir un poste si loin de son domicile, notamment quand la stabilité d’une famille est en jeu..."

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr