Retour accueil

Vous êtes actuellement : ARCHIVES IUFM (LUC)  / Archives IUFM 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

25 février 2010

Réforme de la formation initiale : Tellement gros que personne n’ose y croire !

vendredi 5 mars 2010

Après la disparition du samedi matin, le gouvernement s’apprête à faire disparaitre : la formation des enseignants

Voilà que disparait la fonction même des IUFM (qui ne sont plus cités dans les trois derniers textes ministériels) : la formation des maîtres n’est plus. A partir de l’année prochaine, les titulaires du concours (et d’un master) seront lâchés seuls dans une classe à plein temps, sans autre formation que la présence de temps en temps d’un maître formateur pour les épauler ! Que de travail inutile que de demander aux futurs collègues, en plus de la préparation au concours, l’obtention d’un master hyper ciblé dans une discipline qui n’a rien à voir avec l’enseignement… Que de souffrances inutiles pour nos collègues qui vont être laissés, sans formation initiale, seuls devant une classe à l’année…

FORMATION DES MAÎTRES

Schéma antérieur Nouveau schéma
NT2 (rémunéré)
- A plein temps en classe
- 1ère inspection (titularisation)
NT1 (rémunéré)
- A plein temps en classe
- Titularisation ?
NT1 (rémunéré)
- A plein temps en classe
- 3 semaines de formation à l’IUFM (rémunéré)
Fonctionnaire stagiaire
- A plein temps en classe
- 12 semaines de formation ou de présence d’un maître formateur dans la classe
Concours : admission
Fonctionnaire stagiaire PE2 (rémunéré)
- 60% formation IUFM
- 40% stage en responsabilité
Etudiant en Master 2 disciplinaire (non rémunéré)
- Stage en responsabili-té (facultatif) : 3 semaines
Septembre : admissibilité au concours
Concours : admissibilité et admission
PE1 (non rémunéré)
- Stages en observation : 6 semaines
Etudiant en Master 1 disciplinaire (non rémunéré)
Licence Licence

Quelques éléments d’analyse :

Les deux épreuves d’admissibilité du début d’année de master 2 (français/culture humaniste et mathématiques/culture scientifique) ne font appel qu’à des connaissances académiques.

Les étudiants souhaitant se diriger vers le métier de maître d’école devront, en plus de leur préparation au concours sur deux ans, assumer en parallèle la poursuite à son terme d’un master dans une discipline qui n’a rien à voir avec leur futur métier.

Les lauréats du concours 2010 se retrouveront dans les classes du département (dans l’Indre, probablement répartis sur des services partagés), sans aucune autre formation que leur préparation au concours, dès septembre 2010, soit en même temps que les PE2 qui sont à l’IUFM en ce moment et qui ont encore droit à une année entière de formation.

La dissociation de la réussite au master et au con-cours, conjuguée à l’absence de formation initiale, va conduire à la sortie de deux types d’étudiants : les premiers (très peu nombreux) fonctionnaires puisqu’ils ont réussi le concours et leur master ; les seconds, à cursus identique, des enseignants potentiels pour combler en tant que vacataires au SMIC horaire le manque de recrutements.

SNUipp Le SNUipp demande :
- Un moratoire sur le projet actuel et l’ouverture d’une large concertation sur l’avenir de la formation initiale.
- L’année de fonctionnaire stagiaire à mi temps en classe.
- Une véritable filière de préparation Master, rémunérée, dédiée au métier de maître d’école, assuré par les IUFM dans le cadre des Universités.
- Un concours basé sur des connaissances didactiques dont l’épreuve admission serait reconnue par un niveau master.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr