Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Un grève lors du stage en responsabilité : que faire ?

mardi 5 avril 2005

Lors d’un stage en responsabilité, il se peut qu’un stagiaire PE2 se retrouve seul non gréviste dans son école de stage.

Dans cette période troublée voici la position du SNUipp sur ce sujet.

Ce que dit l’Inspection d’académie Ce que nous disons Commentaires
Le PE2 est un personnel stagiaire. A ce titre, les droits et les devoirs s’appliquent à lui. Il est en stage en responsabilité C’est vrai mais un stage en responsabilité signifie que le PE2 a la responsabilité d’une classe au cours de sa formation. Un PE2 en stage et avant tout sur une action de formation. Il n’est en aucun cas payé sur un support classe.
Lorsqu’un enseignant est non gréviste, il se doit d’accueillir tous les élèves qui se présentent à l’école Cela est vrai. A ce propos, le directeur doit établir un tableau des services où figure le nom des enseignants non grévistes. L’accueil d’enfants d’autres classes va nécessairement désorganiser le travail entamé avec les élèves.
Par contre, un PE2 peut rester seul dans une école mais n’accueillera que ses élèves NON. Dans ce cas, l’école est ouverte. Tout enfant s’y présentant doit être accueilli. Si tel n’est pas le cas, et en cas d’accident, le collègue, qu’il soit titulaire ou stagiaire, engage sa responsabilité, même s’il s’agit d’une consigne de l’IA. Les textes ne précisent rien en cas de grève. Si un élève a un accident alors que le PE2 est seul dans l’école, nous ne pouvons penser qu’il y ait un vide juridique sur cette question. La justice a horreur du vide et sait établir les responsabilités quand il le faut. Des affaires récentes nous l’on prouvé.
C’est au directeur, garant de la sécurité, de gérer le problème. Si les élèves d’autres classes se présentent à l’école, c’est à lui de les accueillir ou de les renvoyer chez eux. NON. Ou l’école est ouverte et les enfants sont accueillis, ou elle est fermée et dans ce cas elle l’est à clé. Le directeur a le devoir d’organiser le service entre les non grévistes mais a le droit de grève comme les autres enseignants car il n’est pas un chef d’établissement. Faire peser cette responsabilité sur le directeur est inadmissible. Lui demander de rester dans l’école, constitue une remise en cause inacceptable du droit de grève pour le directeur qui est avant tout un enseignant. Cela équivaut à considérer qu’il a un statut de chef d’établissement, ce qui n’est pas le cas. Alors pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? A situation exceptionnelle, traitement exceptionnel : le PE2 non gréviste passe sa journée à l’IUFM (au CRD par exemple) et l’école est fermée à clé.

A noter : Les IA de 4 départements de l’académie sur 6 abondent dans ce sens et donnent les consignes correspondantes. Position soutenue par monsieur Bourgeois de l’IUFM académique, joint par téléphone. Le SNUipp demande à notre Administration une harmonisation des consignes, à l’échelon académique, sur cette question réglée de façon insatisfaisante.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr