Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Une carte scolaire qui s’annonce saignante

jeudi 3 février 2011

Rentrée 2011 :

Moins 27 postes pour le département de l’Indre : c’est le nombre historique de suppressions de postes pour une diminution de seulement 254 élèves,

soit un poste supprimé pour 9 élèves de moins !

La politique aveugle du non remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite se traduit par une régression sans précédent. Ce n’est pas l’objectif d’améliorer l’école qui guide les choix du gouvernement mais bien une logique comptable.

CONSÉQUENCES : Partout les effectifs par classe vont augmenter, la maternelle va encore souffrir davantage, les Réseaux d’Aide (RASED) risquent de nouvelles amputations, l’école élémentaire ne sera pas épargnée, les remplacements assurés par des personnels non enseignants sont au programme…, l’existence même de nombreuses petites écoles rurales est très menacé.

Pour détourner l’attention, le Ministère de l’Education Nationale multiplie les annonces (rythmes scolaires, plan sciences, anglais dès 3 ans…) qui sont autant d’écrans de fumée destinés à masquer les 16 000 suppressions d’emplois infligées aux écoles, aux collèges et aux lycées. De plus tout est fait pour cacher la vérité le plus longtemps possible : la liste des fermetures de classes ne sera pas connue avant le 28 mars ( juste après les élections cantonales, soit 2 mois plus tard que d’habitude !)

Il n’est pas question pour les enseignants que nous sommes de rester spectateurs de cette entreprise de démantèlement du Service Public d’Education. Nous voulons redonner des couleurs à l’Ecole, nous voulons surtout que notre Ecole ait les moyens de faire bien grandir tous ses élèves, les moyens d’une ambition de la Nation pour tous ses jeunes.

Suite aux rassemblements du samedi 22 janvier, à l’appel du collectif "L’éducation est notre avenir", il est important d’amplifier la mobilisation en participant à la grève du jeudi 10 février. Le collectif appel ensuite à une nouvelle journée nationale d’action le samedi 19 mars.

Mobilisons-nous et informez le SNUipp 36 de votre situation, afin de permettre aux élus du SNUipp 36 de défendre chaque situation, remplissez notre enquête carte scolaire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr