Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Contrats aidés, aide administrative : du concret !

jeudi 14 avril 2011

La répartition des 250 millions d’euros en faveur de l’emploi aidé vient d’être dévoilée. Pour le ministère de l’éducation nationale, ce sont 8 millions d’euros qui viennent d’être affectés auxquels s’ajoutent les 20 millions transférés au budget par le parlement. Au final, 4 800 contrats aidés supplémentaires vont être recrutés sur les missions d’aide à la direction d’école et accompagnement des élèves en situation de handicap. Décryptage :

L’aide administrative brutalement supprimée depuis cette rentrée va être progressivement rétablie pour les directeurs qui le souhaitent. Une 1ère vague de recrutement est programmée à partir du 1er avril, suivie d’une autre en septembre. Comme le demandait le SNUipp, les affectations devraient prendre prioritairement en compte les écoles qui avaient brutalement perdu leurs moyens à la rentrée. La grosse vague des nouvelles embauches est prévue en septembre.

Une intersyndicale s’est réunie le 7 avril : Un point a été fait sur les remontées des pétitions qui permet de dire que le nombre de signatures est supérieur à 2009 (rappel 2009 : 40000 signatures annoncées). Un courrier sera adressé au 1er Ministre (copie aux ministres du travail et de l’éducation nationale ainsi qu’aux groupes parlementaires) pour demander une entrevue au cours de laquelle les pétitions seront déposées. Il s’agit de développer deux axes : l’absence de la formation et les échéances de fin de contrat en juin 2011. Nos partenaires n’étaient pas disposés à organiser une journée de mobilisation, n’excluant pas d’y recourir si nécessaire.

Nous avons hérité, par la signature effective d’un protocole par un syndicat, d’une situation instituant des emplois précaires sur ces missions d’aide administrative et d’accompagnement des élèves en situation de handicap. Les conditions d’emplois de ces personnels, la précarité dans laquelle ils sont maintenus sur des CDD à temps partiel, les salaires de misère qui leur sont proposés, la quasi absence de formation leur permettant de sortir de cette situation, ne nous satisfont pas, loin de là ! Et nous n’avons eu de cesse de le dire et de le répéter ! Sur ce dossier, le SNUipp a toujours été en première ligne pour défendre à la fois les personnels précaires et revendiquer des emplois stables et pérennes. Nous rappelons que pour ce qui concerne l’aide administrative à la gestion d’école ainsi que pour l’accompagnement des situations de handicap, l’état se doit de recruter des personnels formés, rémunérés dans le cadre d’une grille indiciaire, et assurés d’une garantie d’emploi et d’ un déroulement de carrière digne de ce nom. La situation actuelle ne répond pas véritablement aux besoins des écoles et ne saurait faire l’objet d’aucun satisfecit gouvernemental ou syndical ...

formation,,insertion des emplois aidés

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr