Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Cent jours...

mercredi 29 juin 2005

Après une période marquée par des reculs imposés (retraite, sécu, droits et temps de travail, accroissement des inégalités, remise en cause des services publics), l’expression massive de rejet des politiques européennes comme de celles du gouvernement exprimée lors du vote du referendum doit permettre de développer des mobilisations unitaires pour imposer d’autres choix. En premier lieu à l’occasion du Conseil Européen du 16 et 17 juin avec d’autres organisations syndicales dans un cadre unitaire le plus large possible.

Le rejet très majoritaire du projet de Traité de Constitution Européenne constitue un événement majeur. Le SNUipp qui a condamné et rejeté le texte se réjouit tant du résultat que de la participation au vote et du débat citoyen qui s’est instauré à cette occasion. Le refus des politiques libérales, au niveau national comme au niveau européen, a constitué le principal ressort du vote.

Ce sont ces mêmes politiques qui ont été contestées dans la rue, ces dernières années. Retraites 2003, assurance maladie, Carton rouge, actions du premier trimestre, journée de grève du 20 janvier et 10 mars, manifestation du 5 février, au niveau interprofessionnel ou éducatif, mobilisation autour du service public à Guéret, refus des fausses solidarités le lundi de pentecôte, réouverture du dossier salarial, autant de mouvements auxquels le SNUipp a largement contribué.

Au-delà du vote, le SNUipp cherchera à rassembler l’ensemble de la profession, dans sa diversité, pour poursuivre son action à partir de son champ d’intervention. Il continuera avec la FSU de travailler à la construction d’alternatives économiques, sociales, budgétaires qui mettent au centre la réduction des inégalités et la défense des droits sociaux. Avec le syndicalisme européen (CSEE, ...), aux côtés des mouvement sociaux des divers pays européens, dans les forums sociaux, le SNUipp continuera à travailler et recherchera les moyens d’organiser avec eux les mobilisations pour une Europe fondée sur le développement durable, la paix, le progrès social, la lutte contre le chômage, l’éducation, la recherche et la place des services publics.

Extrait du texte ACTION adopté au Conseil national des 6 et 7 juin 2005

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr