Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

La visite ratée de madame la rectrice....

vendredi 1er juillet 2011

Suite aux esclandres et dérapages qu’on lui connait, madame Reynier avait décidé de venir à Châteauroux histoire de "rattraper le coup"...mais elle a annulé sa visite, pour la seconde fois.

Les syndicalistes lui ont pourtant demandé « des excuses », hier matin, devant le lycée Blaise-Pascal. Certains, demandent même sa démission.

Article Nouvelle République du 01 juillet 2010 :

M me le Recteur ne viendra pas à Châteauroux car les conditions d’un dialogue serein avec les équipes ne lui semblent pas réunies. C’est par cette formule alambiquée que le cabinet de la rectrice, Marie Reynier, a excusé son absence à Châteauroux, hier matin. Dommage, elle était attendue de pied ferme par une vingtaine de syndicalistes devant les grilles du lycée Blaise-Pascal.

’’ On passe du mépris à l’insulte ’’

« C’est quand même la deuxième fois qu’elle ne vient pas, s’est indigné José-Manuel Félix, secrétaire départemental CGT Educ’action 36. On passe du mépris à l’insulte alors que nous sommes dans un contexte de déclarations fracassantes. On réclame des excuses individuelles envoyées à tous nos collègues. » Les propos tenus par la rectrice dans nos colonnes (1) ont justifié cette mini-manif qui tenait autour d’un slogan : « Des excuses ! ». La CGT souhaiterait même la démission de la fonctionnaire (lire ci-contre). « Non seulement elle ne vient pas mais elle continue à supprimer des postes », a-t-on pu entendre, hier. Le lycée Pierre-et-Marie-Curie s’attend à la suppression de deux demi-classes en première et un poste en physique chimie. Au lycée Blaise-Pascal, Daniel Clemente, cosecrétaire départemental du Snes, souhaitait évoquer la suppression de deux postes d’assistants d’éducation (quatre postes en deux ans) et le remplacement d’un poste de CPE par une personne non titulaire. « Ça veut dire que le poste sera supprimé l’an prochain, a soupiré Daniel Clemente. Le proviseur avait organisé un conseil pédagogique et nous souhaitions y participer avec tous mes collègues. On attendait la rectrice pour évoquer tout ça. Elle s’était déjà dérobée une première fois, en mai. Mais on ne l’oubliera pas durant les vacances. » Mardi dernier, un comité technique paritaire académique a été boycotté par les syndicats pour protester contre l’attitude de la rectrice. Le rapport de force ne fait que commencer. Xavier Benoit

L’intégralité de l’article ici

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr