Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

les feuilles mortes se ramassent à la pelle et les RASED ?????

vendredi 4 novembre 2011

La nature des 5 700 suppressions de postes programmées pour la rentrée prochaine dans le premier degré commence à se dessiner. L’an dernier, la purge budgétaire avait prioritairement ciblé les postes « classes ». Cette année, les coups de ciseaux devraient être avant tout destinés aux postes d’enseignants RASED déjà bien affaiblis par plusieurs années de coupes claires.

Au cours du mois d’octobre, une enquête émanant du MEN était adressée aux RASED. L’objectif ? quantifier les actions des personnels concernés. S’il y a des branches à couper autant le faire en fonction de l’activité réelle. La méthode est cynique mais efficace car elle met en compétition de manière involontaire des collègues. Comment dès lors ne pas rapprocher cette enquête des 5700 suppressions de postes programmées dans le 1er degré ?

Le Ministère se doit de tenir l’engagement du président de la République de maintenir le même nombre de classes à la rentrée prochaine. Il taillera donc dans ce qui se voit le moins pour les parents.

Trois types de postes sont dans le viseur :

  1. 3000 postes de RASED
  2. 700 postes d’intervenants langues
  3. 2000 postes de remplaçants

Pour autant...

Face aux inquiétudes exprimées par les organisations syndicales, les associations professionnelles et les parents d’élèves, le Ministère prend les devants. Lors d’une audience accordée au SNUipp-FSU, il s’engagerait sur plusieurs points :

  • l’effectif global des postes RASED sera maintenu à son niveau actuel. Il n’exclut cependant pas des "ajustements" interdépartementaux et plus vraisemblablement intra-départementaux.
  • la formation sera organisée selon des modalités qui devraient permettre à un maximum de candidats de pouvoir postuler sans remettre en cause le volume global d’heure de formation, afin de combler les postes vacants.
  • un groupe de travail sera mis en place pour examiner, départements par départements, l’implantation des postes et l’utilisation des moyens. Il aura également à charge la rédaction d’une instruction aux IA et Recteurs sur l’ensemble de ces points.

Ces annonces constituent néanmoins un point d’appui pour s’opposer aux projets de nouvelles suppressions de postes.

Décidément, comme dirait un chroniqueur radio " le présent ne manque pas d’avenir !"

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr