Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Alerte sociale:le SNUipp-FSU 36 reçu en audience par l’IA

vendredi 10 février 2012

Dans le cadre de l’alerte sociale, le SNUipp-FSU 36 a été reçu lundi 30 janvier par l’Inspection académique pour discuter des nombreux problèmes qui secouent le monde éducatif de l’Indre : Les autorisations d’absence, la disparition des RASED, le recrutement et l’encadrement des futurs professeurs stagiaires ainsi que la scolarisation des enfants de 2 ans.

Autorisations d’absence

Une circulaire du 20 janvier sur les autorisations d’absence adressée aux écoles stipule que désormais, les collègues doivent fournir « une attestation certifiant que le rendez-vous médical ne peut être pris le mercredi » sous peine de se voir amputé une journée de salaire.

SNUipp Le SNUipp-FSU a rappelé que nous étions dans un contexte de déficit de médecins spécialistes dans le département. Par conséquent, demander aux collègues de ne prendre leurs rendez-vous médicaux que le soir, le mercredi ou pendant les vacances allait faire augmenter les délais de prise de rendez-vous dans des proportions incompatible avec un suivit médical régulier. De plus, le document demandé n’est pas compatible avec la notion du strict secret médical, ce qui va probablement décider certains spécialistes à refuser de le produire.

L’IA nous a objecté que selon elle, nous dramatisions la situation des délais de prise de rendez-vous dans l’Indre, et qu’elle doutait que les médecins refusent de produire ce document.

Bilan d’étape :
SNUippLe SNUipp-FSU s’est engagé à faire une enquête sur les délais demandés par les différents médecins dans l’Indre, et nous avons convenu d’un autre rendez-vous pour évoquer le statut juridique du document demandé.
En tout état de cause, le SNUipp-FSU a obtenu que cette circulaire ne s’applique pas aux rendez-vous demandés avant le 30 janvier, et nous invitons quiconque serait inquiété avec cela de prendre contact avec nous.

Disparition des RASED

La disparition des 10 postes RASED vacants va avoir un lourd impact sur les conditions d’enseignements dans l’Indre.
Cette mesure, associée au non départ en formation CAPASH depuis plus de 5 ans et à la suppression de 4 postes actuellement occupés par des collègues (qui seront « réorientés » vers des CLIS) , va désorganiser l’aide aux élèves en difficulté et créer une école à 2 vitesses :
- élèves des villes, avec une aide directe aux élèves en difficulté
- élèves des campagnes, avec seulement une assistance téléphonique aux collègues.

L’IA nous a précisé que ces mesures s’inscrivaient dans un plan plus global de disparition des RASED à moyenne échéance.

SNUipp Il va de soit que le SNUipp-FSU continuera de se battre pour le rétablissement complet des RASED qui ont fait leur preuve auprès des élèves, de leurs parents et des équipes enseignantes

Recrutement et l’encadrement des futurs professeurs stagiaires (PES)

La répartition des PES dans les départements de l’Académie ne sera connue que fin mai.
Par ailleurs, la fermeture de 6 postes de maîtres formateurs laisse prévoir une baisse plus que conséquente du nombre de PES affectés à l’Indre.

SNUipp Le SNUipp-FSU 36 a réaffirmé sa volonté de ne pas voir le nombre de Professeurs stagiaires tomber au dessous de 10 par département, d’abord pour permettre aux jeunes en formation d’accéder à l’ensemble du territoire de la région et afin de maintenir les dynamiques de formation départementales.

L’IA est restée très évasive sur cette question, se défaussant sur la responsabilité de la Rectrice dans ce domaine.
SNUippLe SNUipp-FSU se battra pied à pied sur cette question au niveau académique, notamment lors des prochains Comités Techniques Académiques (6 élus FSU sur 10 représentants).

Scolarisation des enfants de moins de 3 ans

Le pourcentage d’enfants de 2 ans scolarisés n’a cessé de baisser dans le département, passant de 42% en 2000 à 15% l’année dernière.
Depuis 2 ans, ils ne sont plus pris en compte dans les effectifs des écoles.

Ces décisions ont de lourdes conséquences sur de nombreuses écoles, notamment en campagne, où il est essentiel que les enfants de 2 ans ne soient pas gardés par des assistantes maternelles hors des communes.

SNUipp Le SNUipp-FSU fait état de la nécessité à minima de la mise en place de ½ aides le matin dans les écoles qui accueillent de nombreux enfants de 2 ans.

P.-S.

Le compte rendu de cette réunion est consultable sur le site de l’Inspection Académique à l’adresse ci-dessous :

http://www.ac-orleans-tours.fr/ia36/actualites/detail/article/alerte-sociale-snuipp-fsu/

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr