Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Rapport de la cour des comptes : Sarkozy accusé d’entretenir les inégalités scolaires

vendredi 13 avril 2012

Selon le rapport provisoire de la Cour des Comptes dévoilé par Le Monde, l’éducation nationale accorde plus de moyens aux académies favorisées qu’aux défavorisées.

- L’Etat doit-il corriger les inégalités d’accès à l’éducation ou doit-il les entretenir ?

Si l’on penche pour la première proposition, alors la publication par Le Monde d’un rapport provisoire de la Cour des Comptes porte une accusation grave sur l’action du gouvernement Sarkozy.

Le rapport montre que les élèves bénéficient de moyens très inégaux selon les académies, les zones populaires étant désavantagées par rapport aux départements sociologiquement plus favorisés.

Pire il donne à penser que les inégalités sont entretenues par le gouvernement.

Selon le rapport provisoire de la Cour des Comptes dévoilé par Le Monde, l’éducation nationale accorde plus de moyens aux académies favorisées qu’aux défavorisées.

Ainsi l’Etat dépense 47% de plus pour former un élève à Paris qu’il ne le fait à Créteil ou Versailles.

Cela commence dès le primaire où l’Etat dépense 3134 € par élève parisien contre 2861 € pour l’académie la moins bien dotée.

De plus les inégalités ont croissant, affirme encore la Cour. Ainsi dans la répartition des postes, Créteil avec 4000 élèves supplémentaires a perdu à la rentrée 2011 426 postes quand Paris, avec 1000 élèves de plus gagnait 20 emplois. Au primaire, la possibilité de scolariser un enfant de moins de 3 ans à Créteil est 14 fois inférieure en Seine Saint-Denis qu’en France en général.

Délibérément, selon la Cour, l’Education nationale laisse les inégalités se creuser.

" Au vu de ces chiffres et de leur évolution récente, aucun élément attestant d’une politique particulière en matière de réduction des inégalités n’apparaît donc de manière flagrante", écrit la Cour. "Alors même que les outils sont disponibles, le ministère ne se met pas en position d’analyser précisément les inégalités territoriales, leurs causes et leurs moyens de les limiter."

- Lire la suite de l’article en cliquant sur l’article paru sur le site du Café Pédagogique

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 36

34 espace Mendès-France
36000 CHÂTEAUROUX
fixe : 02 54 07 61 39.
portable : 06.47.58.23.09.
mail : snu36@snuipp.fr