SNUipp-FSU de l’Indre
http://36.snuipp.fr/spip.php?article2306
Mobilisation le 5 dévembre 2019 : grève pour les retraites
lundi, 4 novembre 2019
/ Lucie

Sans les réformes successives des retraites Christine Renon ne serait pas morte, elle avait 58 ans et elle aurait pu faire valoir ses droits.

Aujourd’hui nous sommes concernés, demain ce sera nos enfants.

La réforme prévoit un allongement de la durée de cotisations jusqu’à 45 ans et un départ à la retraite à 64 ans. Les cotisations incluent les primes et indemnités, ce qui pénaliserait les enseignant-es du premier degré pour qui elles représentent en moyenne 8 % du salaire brut seulement. Elles intègrent les moins bonnes années (débuts de carrière, temps partiels…) pénalisant l’ensemble des salarié-es, les fonctionnaires, particulièrement les femmes.

D’AUTRES CHOIX POLITIQUES SONT POSSIBLES Le SNUipp-FSU revendique une augmentation des salaires et des pensions basée sur une autre répartition des richesses, la reconnaissance des années d’études et de stages. Le SNUipp-FSU ouvre le débat avec la profession pour construire dans l’unité les indispensables mobilisations. Il est important de s’informer et de se mobiliser pour empêcher ce projet de se concrétiser.

le 4 pages du SNUipp pour comprendre la réforme :

PDF - 1 Mo

le tract de la FSU :

PDF - 434.5 ko

Jeudi 5 décembre : toutes et tous en grève et dans l’action !

Les organisations syndicales et de jeunesse s’engagent à construire un plan d’action contre le projet de réforme de retraites par points et pour gagner un renforcement, une amélioration du système actuel de retraites solidaire et intergénérationnel.

L’émergence et la construction de luttes dans les différents secteurs professionnels, montrent la nécessité d’apporter des réponses aux salarié-es en termes d’emploi, de salaires, d’égalité entre les femmes et les hommes, de conditions de travail… Autant de sujets qui sont étroitement liés aux questions de la retraite et que l’actuel projet de réforme gouvernemental aggravera.

Les organisations vont initier et impulser des assemblées générales sur les lieux de travail et d’études, des débats publics sur tout le territoire, des interpellations des élu-es locaux et nationaux, des initiatives de sensibilisation de toute la population pour échanger sur la réforme et sur les modalités d’actions et de riposte collective.

Les organisations syndicales et de jeunesse (CGT, F0, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNL, UNEF) appellent l’ensemble des salarié-es du secteur privé comme du secteur public, des retraité-es, des privé-es d’emploi, des jeunes, à une 1ère journée de grève interprofessionnelle le jeudi 5 décembre 2019.

Montreuil, le 16 octobre 2019