SNUipp-FSU de l’Indre
http://36.snuipp.fr/spip.php?article42
du C.I.R.E. au P.P.R.S.
vendredi, 4 mars 2005

Le Contrat Individuel de Réussite Educative... devient le Programme Personnalisé de Réussite Scolaire avec maintien de la signature des parents et du directeur d’école. Quelle différence !

« ... lorsqu’il apparaît qu’un élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences à la fin d’un cycle, le directeur d’école propose à la famille de mettre en place un programme personnalisé de réussite scolaire. » En fait, cette proposition constitue la seule réponse aux difficultés des élèves. Si cette approche peut convenir à certains élèves qui ont besoin d’un soutien individuel, cela ne peut être la réponse unique à la diversité des formes de l’échec scolaire.

Un enfant apprend aussi avec les autres. D’où l’importance de pouvoir travailler autrement en classe. Cela suppose de pouvoir mieux prendre en charge les élèves en difficulté en travaillant à plusieurs enseignants dans une même classe.

Pour mettre en oeuvre ce programme à l’école élémentaire, 107 millions d’euros par an en 2006, 2007 et 2008 sont prévus.

"Il signifie en creux qu’il n’y a pas d’amélioration possible des méthodes d’apprentissages, ni de différenciation au sein de la classe, ni d’aide en amont dès l’école maternelle. Les réseaux d’aide sont cités comme moyens, pas en terme d’alternative pédagogique." Philippe Meirieu.