SNUipp-FSU de l’Indre
http://36.snuipp.fr/spip.php?article519
Compte rendu d’audience avec l’Inspecteur d’Académie du 10 novembre 2009
vendredi, 13 novembre 2009

Nouvelle Bonification Indiciaire des maîtres de CLIS faisant fonction : l’informatique grippe.

Le SNUipp a notifié à l’IA la modification le 2 mai 2009 des textes intégrant les faisant fonction de CLIS dans le paiement de cette indemnité (qui devait commencer le 1° juin, et qui ne l’est toujours pas).

L’Inspecteur d’Académie avait connaissance de ce texte. Il nous a expliqué que ce défaut de paiement était dû à un problème de logiciel et que tout serait rentré dans l’ordre avant la fin de l’année (et nous serons vigilant quand au paiement rétroactif de cette indemnité dès juin).

Le SNUipp trouve admissible que les collègues soient à ce point impacté par les problèmes internes de l’administration : un courrier dès septembre pour les informer de ces retards probables de paiement aurait été un minimum !

Cela ne règle pas la question de la rétrocession sur les 4 dernières années de cette indemnité non perçue. L’IA nous a confirmé qu’en l’occurrence, la procédure légale (demande de recours gracieux puis tribunal administratif) s’imposait pour les enseignants souhaitant cette indemnité avant juin 2009.

Le SNUipp 36 encadre actuellement une action collective pour la récupération de cette indemnité. Si vous êtes concerné et que vous ne faites pas encore partie de ce collectif, n’hésitez pas à contacter le SNUipp 36, il n’est pas encore trop tard.

Stage Histoire des arts : volontariat n’est pas bénévolat.

Concernant le stage Histoire des arts qui doit se tenir du 17 mai au 4 juin 2010 et qui ne rencontre pas une forte adhésion (actuellement seulement 2 candidats pour la 1°session et 12 pour la 2° session), le SNUipp s’est bien fait répéter le caractère facultatif de l’inscription des candidats à la première session (celui qui remplace un collègue pendant 1 semaine ½).

Si ce stage n’était pas complété en l’état en décembre (même nombre de stagiaires dans les 2 sessions), il devrait changer en une formule « classique » de trois semaines pour tous les stagiaires. Concernant les frais de dépla cement et les modalités d’affectation des stagiaires à ce stage, le SNUipp s’est assuré des dispositions suivantes :
- seul le barème (note + 37 – nombre de semaines de stage déjà effectués) sera le critère de choix unique (et non pas la distance séparant les collègues des 2 sessions).
- Les frais de déplacement entre l’école de rattachement et l’école de remplacement seront intégralement pris en charge par l’IA (au tarif SNCF 2° classe) pour les collègues de la 1° session.

Si vous sentez une pression, une incitation remettant en cause le caractère facultatif de ce stage, prévenez tout de suite le SNUipp afin que nous puissions faire respecter les engagements de l’administration.

Nouveau formulaire d’autorisation d’absence : Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour l’écrire arrivent aisément. (d’après Boileau)

Tout le monde aura remarqué l’apparition de la mention « sous réserve de l’accueil des élèves en cas de non remplacement » dans le nouveau formulaire d’autorisation d’absence. Cette phrase équivoque méritait de plus amples explications (les collègues peuvent-ils être mis en cause en cas de renvoi des élèves suite à une maladie non remplacée depuis plus de 2 jours ?...).

L’Inspecteur d’Académie nous a expliqué que cette mention ne concernait que les demandes de congés soumises à autorisation de courtes durées (moins de 3 jours), et nullement les régularisations d’absences non prévues. Nous voici rassurés.

Néanmoins, afin d’éviter tout quiproquo, le SNUipp demande à ce que la mention « en cas de congé soumis à autorisation » soit rajoutée à la mention du présent formulaire.

Concernant l’organisation du service en cas de non remplacement d’un congé facultatif, ce sera au directeur de gérer l’organisation de l’accueil des élèves (mais sans revalorisation de leur indemnité de direction !).

Inspection des Néo Titulaires (NT2) mis à disposition des écoles : plus de maîtres que de classes…

Ils sont encore 15 qui, suite aux modifications inadmissibles des modalités d’affectations du mouvement départemental, se trouvent « sans classe attitrée ». Il est probable qu’ils seront encore 3 ou 4 à la fin de l’année à n’être toujours pas affectés.

Se pose alors la question des conditions de leur première inspection.

Ce qui a été décidé : « les Néo-Titulaires sans poste seront affectés, entre décembre et mars, 15 jours en responsabilité dans une classe de leur choix sur le groupe scolaire dont ils dépendent actuellement. Ils seront inspectés avec un regard bienveillant (dixit l’IA) par l’inspecteur de leur circonscription à l’issue de ces 2 semaines. Les maîtres titulaires resteront dans leur école comme maîtres supplémentaires pour mener des actions éducatives avec des petits groupes. »

Si le SNUipp se réjouit que ce dispositif permette d’offrir « plus de maîtres que de classes » dans certaines écoles, il réitère son opposition ferme aux modalités d’affectations qui ont conduit massivement les NT2 à se retrouver privés de classe (le projet complet de mouvement du SNUipp36 est disponible sur son site http://36.snuipp.fr rubrique mouvement).

Stage en responsabilité des PE1 : le flou artistique !

Une circulaire ministérielle du 20 août prévoit la tenue dans l’Indre de 130 stages en responsabilité de 3 semaines. Ces stages seraient ouverts à « tout étudiant de M1 inscrit au concours ». Il est actuellement proposé aux PE1 redoublants, mais la liste des « prétendants possibles » est longue.

Ces terrains de stage se dérouleraient auprès de maîtres volontaires, l’enseignant restant dans l’école pour servir de maître supplémentaire à l’ensemble de l’équipe pédagogique.

Le nombre de stages potentiels est énorme (130 stages de 3 semaines). Actuellement, la tenue de ces stages – censés se dérouler du 18 janvier au 5 février – n’est absolument pas finalisée par l’Académie. Il convient donc d’être prudent sur le volume final de stages en responsabilité.

Le SNUipp veillera à ce que, conformément à ladite circulaire, les maîtres remplacés par ces stagiaires d’une nouvelle forme ne soient en aucun cas tenus d’assurer un quelconque tutorat bénévole.

ISSR : un manque de communication évident entre l’Inspection d’Académie et le Rectorat.

Concernant la perte de l’ISSR pour tous les personnels non ZIL, le SNUipp a déploré le manque d’information avant le mouvement concernant cette modification des règles de remboursement des frais de déplacement en cours d’année.

L’Inspecteur d’Académie a affirmé qu’il n’avait pas eu connaissance du texte législatif avant la parution du mouvement. Pourtant, cette circulaire datant du 24 avril, il était encore possible d’informer les collègues ayant formulé des vœux sur ces postes (le mouvement n’a eu lieu que le 8 juin).

Le SNUipp intente actuellement une action au niveau académique pour demander la mise en place de ce nouveau mode de calcul à compter de la rentrée 2010.