SNUipp-FSU de l’Indre
http://36.snuipp.fr/spip.php?article588
MARDI 7 SEPTEMBRE ;grève nationale unitaire ; Rassemblement 10h Place de la République à Châteauroux
mercredi, 1er septembre 2010

La grève du 24 juin, l’annonce du 7 septembre et les interventions du SNUipp-FSU ont contraint le ministère à reporter la date butoir pour les retraites. En effet les enseignants qui déposeront une demande de départ à la retraite avant le 31 décembre bénéficieront des anciennes règles de calcul pour un départ au plus tard le 1er juillet 2011. Mais ce sursis ne remet pas en cause la disparition programmée de ce droit qui permet de compenser une partie des inégalités de retraite des femmes.

Par ailleurs, comme l’exigeait le SNUipp, la durée de 15 ans d’activité nécessaire aux instituteurs devenus PE pour prétendre à un départ en retraite à 55 ans ne sera pas allongée ! Ces bougés montrent que le gouvernement prend la mesure de la mobilisation. Peut-on encore dire que les grèves et manifestations d’une journée ne servent à rien ? C’est la résignation et l’inaction qui sont stériles !

Cerise sur le gâteau, seulement 3 000 places seraient ouvertes au concours 2011 (7000 en 2010) alors que près de 12000 partent en retraite. C’est près de 3 enseignants sur 4 qui ne seront pas remplacés. Cela prépare la suppression des 16000 postes dévoilée par les fiches ministérielles pour la rentrée 2011.

Devant ces régressions, il est nécessaire de bâtir un contre pouvoir fort qu’il soit syndical, politique et dans la rue.