SNUipp-FSU de l’Indre
http://36.snuipp.fr/spip.php?article606
Ecol’infos n°3 du 04/10/2010
lundi, 4 octobre 2010

Retraites : le rendez vous décisif du 12 octobre

Word - 33.5 ko
lettres parents 12 octobre 2010

- Où, Quand, Comment ? (consignes de grève)
- Le SERVICE d’ACCUEIL, comment ça marche ??
- Déclaration d’intention préalable

Avec 3 millions de personnes manifestant samedi 2 octobre contre la réforme des retraites, la mobilisation entamée le 24 juin ne faiblit pas.

Ubuesque le décompte des manifestants sur l’Indre : alors que les syndicats annoncent près de 10 000 personnes, les RG annoncent 8 500, et dimanche un "scribouillard" de la NR contestent les chiffres des RG et annoncent selon leurs compteurs 3 000 personnes ! Il y a vraiment de quoi se marrer ! Les RG "noyautés" et "récupérés" par l’intersyndicale ! Franchement, il y a des lectures dont il vaut mieux se passer ! Un droit de réponse va certainement être demandé par les syndicats ; cela serait amusant si les RG en demandait un aussi !

Alors que débute demain le débat au Sénat et malgré la surdité du gouvernement, tous les syndicats font de la réussite du 12 octobre une des clefs du conflit. Les syndicats maintiennent donc leur appel à une « nouvelle journée massive de grèves et de manifestations » le mardi 12 octobre. Le texte issu du vote des députés le 15 septembre arrive en débat chez les sénateurs demain mardi 5 octobre. Les « aménagements » « promis » sur la pénibilité ou les mères de trois enfants, même s’ils constituent quelques avancées, ne règlent en rien le problème de fond. Ils ne touchent pas non plus au recul de deux ans de l’âge légal de départs à la retraite et de l’âge de la pension à taux plein sans décote.

MARDI 12 OCTOBRE :
manifestation à 10h Place de la République
à Châteauroux

École primaire asphyxiée : près de 9000 postes supprimés

Alors qu’à la rentrée prochaine, les écoles maternelles et élémentaires attendent encore 1500 d’élèves supplémentaires, le ministre annonce 9000 suppressions de postes dans le premier degré. C’est un tournant historique qui va aboutir à une véritable asphyxie de l’école ! Car, après un appauvrissement progressif de l’école, ces nouvelles suppressions vont se traduire par des fermetures de postes classes. Maternelle, formation, RASED, éducation prioritaire, effectifs par classe... ce sont tous les leviers susceptibles de favoriser la réussite de tous les élèves qui vont en subir les conséquences.

Tous les rapports récents font état d’un sous investissement chronique pour l’école primaire en France. En faisant le choix d’aggraver cette situation, le ministère ne rendra pas l’école plus juste ni plus efficace. Il tendra, au contraire, à rendre encore plus criantes les inégalités.

Pour le SNUipp cette politique est inacceptable. Il engage les enseignants à se mobiliser fortement le 12 octobre prochain et dans les initiatives locales et nationale à venir. Il se tourne vers toutes les organisations pour des réponses unitaires à ces choix désastreux.