SNUipp-FSU de l’Indre
http://36.snuipp.fr/spip.php?article959
RASED SABORDES
jeudi, 16 février 2012
/ Raphaël Tripon

La casse du service publique d’éducation se poursuit inexorablement. Première cible : les RASED. Selon un comptage effectué par le SNUipp-FSU et portant sur 50 départements, plus de 1170 suppressions de postes d’aides spécialisées ( maîtres E et G) sont déjà annoncées. Au final, ce sont près de 2500 postes qui risquent d’être totalement liquidés, comme l’avait malheureusement estimé le SNUipp-FSU en octobre dernier (Cf. Fenêtre sur cours du 10/10/11 et Ecol’infos n°36 du 4/11/11 ). Ils s’ajoutent aux 2500 emplois de RASED déjà effacés entre 2008 et 2011. En 5 ans, ce sera donc près d’un tiers de l’effectif total des RASED, essentiellement des maîtres E et G, qui aura disparu.

Au niveau académique, les suppressions annoncées dans les RASED sont de l’ordre de :
- 15 postes en Indre et Loire
- 11 dans le Cher
- 9 en Eure et Loire
- 15 dans le Loire et Cher
- 31 dans le Loiret

Concernant notre département,malgré la mobilisation des RASED et l’appui de parents mobilisés le 3 février, la dernière CTSD du 10 février s’inscrit dans le même mouvement : 14 postes RASED sont touchés par des fermetures pour la rentrée prochaine.

- dé-sédentarisation du poste E de Buzançais
- 10 postes vacants supprimés ( 3 postes de psychologue au Blanc, Châtillon, Valencay ; 1 G à Châteauroux et 6 E au Blanc, Châteauroux, Ardentes, Argenton, Déols, Issoudun)
- 1 poste de psychologue occupé au Poinçonnet
- 3 postes occupés ( G Ardentes, E Châteauroux, E Levroux)

Une action spécifique RASED aurait-elle permis pour autant d’inverser la tendance ?